Contact

Nous nous efforçons de traiter vos demandes au plus vite. Pour gagner du temps, n’hésitez pas à consulter notre aide en ligne avant de nous contacter. Vous y trouverez les réponses aux questions les plus fréquentes.

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, vous pouvez contacter la rédaction, le service abonnement, l’assistance technique, l’équipe des Repaires ou signaler un contenu illicite sur notre site en remplissant le formulaire approprié ci-dessous.

Cliquez ici pour accéder à notre page d’aide.

Comment contacter la rédaction

Vous souhaitez contacter la rédaction pour nous faire part d’une information, ou d’une remarque ? Pour réagir à une émission ou à un reportage, un espace de commentaires est également disponible sous tous les articles.

Contacter la rédaction

Service abonnement

Si vous souhaitez modifier ou obtenir des informations au sujet des abonnements, du réabonnement, des abonnements cadeaux, de la résiliation, des moyens de paiements ou de vos prélèvements, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Contacter le service abonnement

Pour vous abonner, rendez-vous sur cette page. Pour en savoir plus sur l’abonnement, découvrez en plus en visitant cette page. Si vous avez une autre question, contactez-nous avec le formulaire ci-dessous.

Vous pouvez souscrire à un abonnement mensuel par prélèvement automatique (sans engagement avec arrêt par simple demande par email) ou à un abonnement annuel par carte bancaire, chèque ou virement bancaire. Le prélèvement automatique n’est disponible que pour les comptes domiciliés en France.

Toutes les informations pour la réalisation de votre paiement vous seront données au cour de la procédure d’abonnement. Pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous souhaitez toujours nous joindre, remplissez le formulaire ci-dessous.

Pour renouveler votre abonnement, rendez-vous sur votre page mon compte dans les trois mois précédant votre date de fin d’abonnement, et cliquez sur le lien "Cliquez ici pour le renouveler dès maintenant" sous les informations concernant votre abonnement en cours.

Si votre abonnement a déjà pris fin, vous pouvez simplement souscrire un nouvel abonnement. Notez que les abonnements mensuels par prélèvement n’ont pas besoin d’être renouvelés. Si vous souhaitez toujours prendre contact avec nous, remplissez le formulaire ci-dessous.

L’abonnement à Là-bas si j’y suis vous donne accès à toutes nos émissions en radio et en vidéo. La newsletter est un simple rappel par email des derniers articles publiés et elle est gratuite.

Votre abonnement est donc indépendant de l’inscription à la newsletter, que vous pouvez gérer à tout moment depuis la section "Lettres d’information"de la page Mon compte ici.

Si vous êtes inscrit mais ne recevez pas les emails, pensez à regarder dans votre dossier de spams et d’emails promotionnels, et à rajouter notre adresse d’envoi contact@la-bas.org à votre carnet d’adresses en ligne.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire, si vous êtes inscrit mais ne recevez toujours pas nos emails ou si votre inscription est bloquée sur "en attente", veuillez remplir le formulaire-ci dessous.

Nous ne pouvons délivrer aucun reçu fiscal pour les services des impôts, car les abonnements sont des achats (comme un journal en kiosque) et non des dons sans contrepartie.

Seuls les dons réalisés via la plateforme Okpal (bouton « je fais un don ») sont déductibles, mais ils ne permettent pas d’accéder aux émissions. Le reçu fiscal vous est envoyé dans ce cas directement par la plateforme.

Si vous souhaitez toujours prendre contact avec nous, remplissez le formulaire ci-dessous.

Merci de mettre ici la même adresse que celle utilisée pour vous identifier sur le site.

Assistance technique

Pour tout problème technique sur notre site, ou concernant l’écoute ou le visionnage de nos émissions, les problèmes de réception de la newsletter ou avec votre mot de passe, vous pouvez nous écrire en utilisant le formulaire ci-dessous.

Contacter l’assistance technique

Questions et problèmes fréquents

Comment se connecter au site ?

Cliquez sur le bouton "Se connecter" en haut à droite du site, à côté du logo de Là-bas si j’y suis.

Sur les petits écrans, le bouton "Se connecter" est remplacé par une icône de cadenas.

Mot de passe oublié

Rendez-vous sur la page du formulaire de connexion, puis cliquez sur le lien "mot de passe oublié ?".

En renseignant ensuite l’adresse mail avec laquelle vous vous êtes inscrit, vous recevrez par email un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Comment modifier votre mot de passe ou votre adresse email

Votre mot de passe ou votre email n’est plus à jour ? Changez-le en vous identifiant tout d’abord sur le site.
Cliquez sur le bouton "Mon compte", qui remplace le bouton « Se connecter » après identification. Vous arrivez dans votre compte personnel, où vous pouvez y modifier vos informations, y compris votre mot de passe, en cliquant sur le bouton « Modifier vos informations ».

"Email ou mot de passe incorrect. Veuillez réessayer ou réinitialisez votre mot de passe."

Réessayez en saisissant manuellement votre adresse email et votre mot de passe, sans copier-coller et sans espaces. Si cela ne fonctionne toujours pas, vous vous êtes peut-être inscrit à l’aide d’une autre adresse email. Dans le cas où le problème persiste, vous pouvez essayer de vider le cache de votre navigateur (comment vider le cache du navigateur ?) avant de réessayer.

Enfin, si le problème persiste, contactez-nous à l’aide du formulaire ci-dessous.

Si vous souhaitez toujours nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

Vimeo : "la vidéo ne peut être lue en raison de ses paramètres de confidentialité"

Vérifiez si le plugin Privacy Badger n’est pas installé, car il est incompatible avec Viméo. Vous pouvez le désactiver et le remplacer par le plugin uBlock Origin qui remplit le même rôle.

Si cela n’a pas fonctionné, vérifier si sendRefererHeader n’a pas été désactivé :

  • Ouvrez un nouvel onglet dans Firefox et tapez dans la barre d’adresse about:config, afin d’accéder aux configurations avancées du navigateur ;
  • Acceptez le message d’avertissement ;
  • Dans la barre de recherche, entrez referer ;
  • Double-cliquez sur network.http.sendRefererHeader ;
  • Dans la nouvelle fenêtre, remplacez la valeur présente par 2 puis validez ;
  • C’est fait. Vous pouvez fermer l’onglet.
Le témoin de chargement tourne indéfiniment après avoir cliqué sur "play"

Vérifiez que vous n’avez pas installé le plugin Disable HTML5 Autoplay dans votre navigateur Mozilla Firefox. Si oui, désactivez ce plugin pour le domaine la-bas.org

Des coupures empêchent de regarder correctement les vidéos

Ce problème est normalement dû à un débit insuffisant de votre connexion. Il est davantage susceptible d’apparaître avec des connexions mobiles (3G ou 4G) ou via le wifi. Vous pouvez essayer de le résoudre en réduisant la qualité de la vidéo, en cliquant sur l’icône de roue dentée à droite de la barre de contrôle de la vidéo. Plus le chiffre est petit, plus la qualité est réduite.

Si vous souhaitez toujours nous contacter, remplissez le formulaire ci-dessous.

Si vous êtes inscrit mais ne recevez pas les emails, pensez à regarder dans votre dossier de spams et d’emails promotionnels, et à rajouter notre adresse d’envoi contact@la-bas.org à votre carnet d’adresses en ligne.

Si vous êtes abonné(e), mais que vous ne recevez pas la newsletter, vous n’êtes peut-être pas inscrit(e) pour la recevoir. En effet, l’abonnement à Là-bas si j’y suis vous donne accès à toutes nos émissions en radio et en vidéo. La newsletter est un simple rappel par email des derniers articles publiés et elle est gratuite.
Votre abonnement est donc indépendant de l’inscription à la newsletter, que vous pouvez gérer à tout moment depuis la section "Lettres d’information"de la page Mon compte ici.

Si vous ne parvenez pas à vous inscrire, si vous êtes inscrit mais ne recevez toujours pas nos emails ou si votre inscription est bloquée sur "en attente", veuillez remplir le formulaire-ci dessous.

Créer un Repaire ou publier un rendez-vous

Vous souhaitez nous informer du prochain rendez-vous de votre Repaire, ou nous faire part de votre souhait de créer un nouveau Repaire dans votre commune ? L’équipe des Repaires de Là-bas attend votre message grâce au formulaire ci-dessous.

Contacter l’équipe des repaires

Nous vous conseillons les hébergeurs Protonmail, Tutanota, ou Mailo.

Signaler un contenu illicite

Vous pensez qu’un commentaire sur notre site présente un contenu illégal ? Merci de nous aider à traiter votre alerte en nous décrivant précisément ce qui vous paraît illicite dans ce message.

Signaler un contenu illicite


L’identifiant du commentaire que vous signalez est automatiquement attaché à votre message.


Contact rédaction et administration
Adresse : 47, quai de la seine 75019 Paris.
Courriel : contact@la-bas.org
Téléphone : 01 86 95 25 01

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Frédéric LORDON publie« Figures du communisme » aux éditions La Fabrique. Un entretien en deux parties Frédéric Lordon, le capitalisme nous détruit, détruisons le capitalisme (1/2) AbonnésVoir

Le

Il est remonté Lordon, et son bouquin vous remonte, un vrai coup de printemps dans cette odeur de renfermé et de renoncement flageolant. Angoisse, précarité, inégalités, réchauffement, asphyxie et maintenant pandémie. Ça fait beaucoup et c’est clair, le capitalisme détruit nos vies. On peut essayer de lui limer les griffes, lui mettre du caoutchouc sur les crocs, lui apprendre à manger de la salade, lui faire des petits bisous, il s’en fout. On en voit à gauche tout penauds, qui négocient comme au temps de l’esclavage on aurait négocié la longueur de la chaîne et le poids des boulets. Il faut choisir : ou bien on dit « un autre capitalisme est possible » et on le réforme et on le corrige et on lui trouve des chouettes idées et on le renforce. Ou bien on comprend qu’il nous mène au désastre général et qu’il faut tout changer. Tout en profitant de la période qui finit, celle du développement matériel, à nous d’inventer enfin l’histoire du développement humain. Voilà qui vous remet de l’air dans les bronches !

« On lâche rien », c’est eux qui chantent ça, les larbins du capitalisme, tous en chœur dans leurs Covid parties, on lâche rien sauf les chiens, sauf les chars. Les chars, oui. Lordon rappelle 1973 à Santiago du Chili, quand un vrai socialisme était là pour de vrai. On peut rappeler la Semaine sanglante, on peut rappeler ceux qui ont préféré Hitler au Front populaire, on peut évoquer les véhicules blindés qui furent envoyés par Macron contre les « gilets jaunes », et aujourd’hui la spéculation sur les vaccins qui va laisser pourrir des milliers d’êtres dans le monde. Et bien sûr, un capitalisme propre sur lui, bien déguisé en démocratie comme le loup qui se déguise en gentille grand-mère. Des élections, ah oui, très bien, à condition que les blancs bonnets remplacent les bonnets blancs, et le contraire aussi dans un affrontement passionnant. Mais pas davantage. Sinon revoyez les aventures de la Grèce en 2015. Tout le bouquin de Lordon peut se résumer à la phrase de Bertolt Brecht : « le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie, il est son évolution par temps de crise ».

Émission spéciale « Doléances et Résistances » en public HAYANGE, CEUX QUI FONT FACE AU FRONT [INTÉGRALE RADIO] AbonnésÉcouter

Le

C’est curieux, le maire d’Hayange n’a pas aimé notre affiche, il l’a fait arracher et même il l’a fait repeindre en bleu ! Lui qui aime tant le cochon, lui qui fait la Fête du cochon. Hayange est l’une des onze nouvelles villes conquise par le Front National lors des municipales de 2014. Ancien militant de Lutte Ouvrière et de la CGT,le jeune maire d’Hayange est devenu célèbre en se convertissant subitement à l’extrême-droite. Il est aussi très malin pour lancer des petites ou des grosses provocations qui font le beurre et le bonheur des médias qui viennent du monde entier dans cette ville de Moselle frappée par les politiques néo-libérales.