Infobrèves

Toutes les dernières brèves sélectionnées et vérifiées par la fine équipe de journalistes de Là-bas ! Envoyez-nous vos infos à infobreves@la-bas.org.

25 février 2021 à 11h09min

SOS Terres de Gonesse : RDV Samedi 27 février à 11h, Place Stalingrad à Paris

Suite à l’expulsion de la ZAD du Triangle de Gonesse mardi, le CPTG (Collectif Pour le Triangle de Gonesse) appelle au rassemblement samedi 27 février, à 11h00, Place Stalingrad à Paris.

Un autre rassemblement, organisé par plusieurs organisation du territoire, et soutenu par le CPTG, est prévu vendredi 26 février à 12h30, devant la préfecture de Cergy.

« Le refus de dialoguer du gouvernement ne peux plus durer !
Face à l’expulsion mardi dernier de la ZAD du Triangle de Gonesse et au début des travaux de la gare du Grand Paris Express, mobilisons-nous pour sauver les terres fertiles !
La crise sanitaire et économique plonge notre territoire plus que jamais dans la précarité, à quel avenir sommes nous condamné par nos élus ?

Nous exigeons des réponses, et nous réclamons l’abandon des travaux de la gare. Il est plus qu’urgent d’investir dans des projets d’avenirs d’agro-maraichage comme CARMA, dans les transports du quotidien ( RER D et B) et dans les formations des métiers de la transition pour les jeunes.
RDV Place Stalingrad, Samedi 27 février à 11h00. »

Pour lire l’intégralité du communiqué de presse du collectif, c’est par ici : https://ouiauxterresdegonesse.fr/wp-content/uploads/2021/02/20210223-CP-ZAD-expulsee.pdf

24 février 2021 à 12h05min

Le 4 mars 2021 : Les travailleuses et travailleurs du spectacle en colère !

Dans un communiqué publié lundi 22 février sur son site, la CGT Spectacle appelle à la mobilisation dans toute la France le jeudi 4 mars. Les horaires et lieux de rassemblement n’ont pas encore été communiqués.

« Les semaines se succèdent et nous ne voyons rien venir.
Alors que la ministre de la Culture a annoncé dans la presse la mise-en-place de deux « concerts tests » en mars-avril à Paris et Marseille, les perspectives d’une réouverture et d’une reprise de l’activité pour nos secteurs demeurent encore très incertaines.
Parce que :
- NOUS VOULONS VIVRE DE NOS MÉTIERS !
- LA PROLONGATION DE L’« ANNÉE BLANCHE » EST LOIN D’ÊTRE ACQUISE !
- NOUS NOUS BATTONS POUR NOS DROITS SOCIAUX !
Le 4 mars 2021, la Fédération CGT du Spectacle appelle à amplifier la mobilisation unitaire et à tenir des rassemblements sur tout le territoire ! Notre détermination est intacte. D’ici là, des actions seront organisées pour obtenir ce que nous revendiquons ! »

23 février 2021 à 10h56min

Expulsion en cours à la ZAD du Triangle de Gonesse

Ce matin les CRS sont arrivés vers 6h00 pour procéder à l’évacuation de la ZAD du triangle de Gonesse, qui s’est déroulée sans violence, d’après Bernard Loup, président du Collectif Pour le Triangle de Gonesse [1]

Une vingtaine de militants auraient été emmenés au commissariat de Cergy. Sur twitter, le collectif appelle à un rassemblement sur place pour les soutenir.

Edit du 24 février : Tous les militants qui avaient été conduits au commissariat de Cergy ont été relâchés mardi en fin de journée.

22 février 2021 à 11h46min

39.19 : le marché public enfin annulé

Après plusieurs mois de lutte, le gouvernement a enfin annulé, le 25 janvier dernier, l’appel d’offre autour du 39.19, le numéro d’appel d’urgence pour les femmes victimes de violences.

Dans un communiqué de presse, « Solidarité Femmes » tient à souligner la solidarité démontrées par les associations féministes pour défendre le 3919, et rappelle sa volonté et sa disponibilité pour étendre la plage d’écoute des femmes victimes de violences pour que celles-ci puissent joindre le 3919, 24h/24 et 7j/7.

« La Fédération Nationale Solidarité Femmes » appelle le gouvernement à prendre en compte sa demande de revalorisation de la subvention pour le fonctionnement du 39.19, dans le cadre d’une Convention pluriannuelle d’objectifs et de moyens (CPOM), afin de poursuivre les activités des associations féministes qui accompagnent les femmes victimes de violence.

19 février 2021 à 15h51min
16 février 2021 à 14h09min

ZAD de Gonesse : report d’audience au vendredi 19 février

Dimanche 7 février, par grand froid, la ZAD de Gonesse voyait le jour.
Depuis, les soutiens se relaient pour occuper le terrain et faire entendre leur voix contre le bétonnage des terres agricoles et l’urbanisation de la zone (projet de construction d’une gare de la future ligne 17 du Grand Paris Express, et d’une ZAC)

Après l’abandon en novembre 2019 du projet Europacity [2] sur cette même zone, les militants ne comptent pas baisser les bras facilement.

Le CPTG (Collectif Pour le Triangle de Gonesse) et ses soutiens ont publié sous forme de pétition le « Serment de Gonesse », 9800 signataires à ce jour.

Le serment revient sur l’urgence d’arrêter l’artificialisation des sols à tout va, et propose d’organiser une concertation sur l’avenir de la plaine de France.
Il aborde également le projet agricole de l’association CARMA, soutenu par le collectif, qui comprendrait l’installation d’activités maraîchères et horticoles dans une dynamique de circuits courts, créatrices d’emplois non délocalisables et qualifiants, tout en améliorant le cadre de vie des habitants (des fermes de maraîchage, d’horticulture et de céréaliculture, des vergers, de l’élevage, des jardins familiaux et associatifs, des conserveries et des brasseries).

Ce Mercredi 17 février , Bernard Loup, président du CPTG (Collectif pour le triangle de Gonesse) était convoqué au TGI de Pontoise, accompagné de nombreux militants et quelques élus venus apporter leur soutien.

L’audience, au cours de laquelle devraient être décidées les suites du référé d’expulsion déposé par L’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (EPFIF), propriétaire du terrain, est reportée au vendredi 19 février.

Plusieurs associations appellent à nouveau au rassemblement sur place.

- le site du CPTG : https://ouiauxterresdegonesse.fr/
- le groupe Facebook du CPTG pour suivre les actions et les besoins sur place en temps réel : https://www.facebook.com/nonaeuropacity.cptg

16 février 2021 à 11h04min

Collecte de soutien aux GM&S dans la précarité

Les GM&S, vous les connaissez...
Depuis le plan social de 2017 qui a supprimé 156 emplois sur le site de la Souterraine, dans la Creuse, malgré de belles batailles – notamment juridiques – de gagnées, certains anciens salariés n’ont toujours pas retrouvé de travail et se retrouvent face à de graves difficultés financières et dans des situations de grande précarité.

L’association ASDS GMS, association de soutien et de défense des GM&S, lance un appel d’urgence et une cagnotte en ligne, pour leur venir en aide.

Vous pouvez aussi adresser un dont à :
ASD GM&S La souterraine
6 cité Jean Macé
23300 La Souterraine

Pour écouter ou réécouter les reportages de Dillah Teibi à la Souterraine en 2017 :
- M. le Président, quand allez-vous rencontrer les salariés de GM&S Industry ? (1/3)

- 277 OU BOUM ! (2/3)

- VIVE LE PATRON ! (3/3)

15 février 2021 à 13h45min

Touche Pas à Ma Forêt : 200 personnes ce dimanche à Toulouse

Le collectif « Touche Pas à Ma Forêt-Pyrénées » a organisé ce 14 février un die-in sur la place du Capitole à Toulouse. 200 personnes déguisées en arbre sont tombés au sol pour simuler une forêt abattue, en signe d’oppostion au projet industriel Florian.

Un tiers des activistes, membres actifs du collectif, arrivaient des Hautes-Pyrénées, lieu d’implantation de la méga-scierie. Ils ont été rejoints par l’équipe de Greenpeace Toulouse, qui ce jour là organisait une conférence sur la protection des arbres et des forêts, le Groupe National de Surveillance des Arbres, ainsi que des militants toulousains habitués des luttes progressistes. Étaient présents quelques élus locaux des Hautes- Pyrénées, un conseiller régional, un député européen.

Le collectif « Touche Pas à Ma Forêt-Pyrénées » exige une gestion forestière qui respecte les écosystèmes, qui garantisse le maintien des naturels communs - l’air, l’eau, la biodiversité - et qui permette de lutter contre le changement climatique, tout en maintenant le tissu économique et social local viable.
Pour les citoyens et les 45 organisations du collectif, les subventions publiques doivent assurer l’existant et permettre aux métiers de la filière bois locale de se développer.

La pétition est toujours en ligne.

9 février 2021 à 14h01min

Contre la destruction du vivant : Mobilisation dimanche 14 février à 11h, Place du Capitole à Toulouse

Le collectif «  Touche Pas à Ma Forêt-Pyrénées  » organise dimanche 14 février un die-in (simulation de mort pendant plusieurs minutes), afin de protester contre le projet d’installation de la méga-scierie Florian au pied des Pyrénées.

Le collectif donne rdv à tous les militants concernés par la destruction du vivant, Place du Capitole à 11h, habillés en arbre. La mise en scène consiste à figurer une forêt abattue.

L’objectif : rappeler que les écosystèmes forestiers sont vitaux au regard de la crise climatique, du sauvetage de la biodiversité, du stockage du carbone et que les humains en sont directement affectés.

Mais de quoi parlons-nous ici au juste ? Cette méga scierie c’est :
• 50 000 m3 de hêtres de bonne qualité par an soit 400 000 à 540 000 m3 d’arbres abattus. (C’est plus du triple de l’exploitation actuelle.)
• 10 000 rotations de camions grumiers supplémentaires sur les routes des vallées.
• 11 millions d’euros d’investissement dont 40 à 60% de fonds publics, pour seulement 25 emplois salariés.
• Un projet industriel qui mettrait en danger l’économie de la filière bois locale.
• Un déni de démocratie : aucune consultation citoyenne en amont ni débat avec les élus locaux.

Pour en savoir plus sur le projet de méga-scierie et les actions du collectif : rendez-vous sur leur site.

Une pétition, comptabilisant 61 000 signataires, est également en ligne.

3 février 2021 à 16h17min

Heureusement que tous les journalistes ne font (toujours) pas comme Inès Léraud !

Samedi dernier, l’association ANTICOR a remis à la journaliste Inès Léraud le prix Ethique 2021. Un prix qui salue son travail d’enquête sur l’industrie agro-alimentaire de Bretagne, et sa ténacité face aux procédures-bâillons dont elle a été victime — comme beaucoup d’autres journalistes d’investigation.

Attaquée en diffamation par Jean Chéritel, patron du groupe Chéritel Trégor Légumes, dont elle a épinglé les pratiques managériales et commerciales dans un article publié par Bastamag en mars 2019, son procès aurait dû se tenir le 28 janvier dernier. Quelques jours avant l’audience, Chéritel a fait savoir qu’il se désistait.

Elle nous avait rendu visite au mois de novembre, pour parler de la BD adaptée de son enquête « Algues vertes, l’histoire interdite » (Delcourt et La Revue dessinée, 2019), mais pas que.

Pour voir ou revoir l’entretien de Daniel Mermet avec Inès Léraud et Kristen Falc’hon, c’est ici.

3 février 2021 à 11h27min

Jeudi 4 février : mobilisation interprofessionnelle et intersyndicale

Jeudi 04 février, une grande journée de mobilisation interprofessionnelle et intersyndicale est prévue dans toute la France.

A paris : 14h place de la République
A Lyon : 11h - Manufacture des tabacs, en direction de la place BELLECOUR
A Nantes : 10h30 - croisée des trams
A Marseille : 10h30 au Vieux Port

La liste (non exhaustive - et évolutive) des différents rassemblements est consultable sur le site de la SNESUP.

3 février 2021 à 11h26min

Futur CHU de Nantes : moins de lits et moins de soignants. MANIF SAMEDI !

A Nantes, la ville accélère le projet du futur CHU, espérant un déménagement à l’horizon 2026. Moins de lits (231 suppressions) et moins de soignants (400 postes) pour un territoire en forte hausse démographique, un projet pharaonique de plus d’1 milliard d’euros et un nouveau site en zone inondable, Le collectif « Stop au Transfert du CHU de Nantes » tire la sonnette d’alarme !

Dans une pétition adressée au Ministre de la Santé, Olivier Véran, le 16 novembre 2020, le collectif demande une pause pour permettre à ce projet de faire l’objet d’un vrai débat collectif.

Un rassemblement public est prévu Samedi 6 février 2021 à Nantes, devant l’hôpital Hôtel Dieu à 14h.

14 décembre 2020 à 16h08min

Culture non essentielle : appel à rassemblement ce mardi 15 décembre

Les salles de spectacle et de cinéma ne réouvriront pas le 15 décembre.

Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, du Cinéma, de l’Audiovisuel et de l’Action culturelle CGT invite le monde du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel à rejoindre le rassemblement (provisoire) annoncé à Paris le 15 décembre à 12H Place de la Bastille.

« Toutes les scènes de France sont fermées au public, la plupart depuis plus de six mois. Les cinémas ont refermé leurs portes. Artistes et techniciens du spectacle ne peuvent plus travailler. Les entreprises de spectacle sont à l’arrêt et tous leurs personnels craignent pour leur survie. Tous les secteurs sont touchés, la création elle-même mais aussi les prestataires et tous ceux qui concourent à la tenue des événements culturels ou festifs. Les auteurs et compositeurs dont les œuvres ne sont plus diffusées et à qui on ne commande plus rien sont sans ressources. Ils n’en meurent pas tous mais tous sont touchés. »

Une pétition en ligne rassemble déjà 38 000 signataires.

2 décembre 2020 à 15h14min

Vos (superbes) photos de la manif de samedi à Paris !

Voici les photos que vous nous avez fait parvenir de la manif de samedi dernier à Paris, nos AMG sont les meilleurs !

Merci aux modestes et géniaux photographes :
Mark Noel
Malika Benameur

29 novembre 2020 à 22h32min

Vive la liberté de la presse…

Alors que des centaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à travers la France contre les violences policières et une dérive inquiétante du pouvoir en place, la presse quotidienne – libre – brandit ce dimanche matin à sa « une » sa conception idéologique de la liberté !

Gilles Balbastre

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en quatre épisodes Justice du pauvre : pauvre justice ! AbonnésLire

Le

Déménagement du Palais de justice de Paris : Mathieu Colloghan a suivi les dernières comparutions immédiates sur l’île de la Cité. Un grand reportage dessiné.

Ça y est, le nouveau Palais de justice de Paris a ouvert ses portes. C’est le 16 avril dernier que le tout nouveau bâtiment construit porte de Clichy, dans le 17ème arrondissement de Paris, a accueilli ses premières audiences. Le déménagement des tribunaux d’instance, de grande instance, ainsi que des affaires familiales, financières et antiterroristes, doit être achevé mi-juillet.

Le procès de Sarkozy (1) Accès libreÉcouter

Le

Après le procès de Jacques Chirac, au tour de Nicolas Sarkozy de comparaître devant le tribunal au service de la mauvaise foi.
Au théâtre Dejazet, les témoins parlent de la politique "médiatiquement sécurisée" de Nicolas Sarkozy, les griefs du jeune populiste sont nombreux ...

Tranches de France : la nouvelle série de Rencontres de Sophie en dix épisodes Et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? [INTÉGRALE] AbonnésÉcouter

Le

C’était il y a des siècles, au début de mars dernier, dans le monde d’avant. C’est là où nous retournons aujourd’hui avec Sophie pour les élections municipales avec une question : et vous, si vous étiez maire, vous feriez quoi ? La Covid est arrivée et nous a fait taire, mais la question est restée et les réponses surtout. Les voilà. Et voilà une nouvelle série de croquis sonores dont Sophie a le secret. Si différents, si proches, si surprenants souvent, modestes et géniaux toujours. Une série de dix podcasts de Sophie Simonot.

Dialogue Clémentine AUTAIN / Alain GRESH LE COMPLOT ISLAMO-GAUCHISTE AbonnésÉcouter

Le

D’où vient le terrorisme ? De Clémentine Autain et de ses semblables, les islamo-gauchistes. Voilà l’ennemi, voilà le combat du premier ministre Manuel Valls contre, dit-il, « ces capitulations, ces ambiguïtés avec les Indigènes de la République, les discussions avec Mme Clémentine Autain et Tariq Ramadan, ambiguïtés entretenues qui forment le terreau de la violence et de la radicalisation. »