EH OUI, ON EST TOUJOURS LÀ…

LÀ-BAS FÊTE SES 30 ANS !

Le

LE MUR S’EST FENDU ET LÀ-BAS EST NÉ !

À Berlin, il y a trente ans, le mur tombait. Micro en main, l’équipe de LÀ-BAS SI J’Y SUIS se lançait dans une aventure journalistique hors piste, qui continue aujourd’hui de plus belle. Trente ans de reportages, de découvertes, de rencontres du bout du monde au bout de la rue, plus près des jetables que des notables, plus près des routiers que des rentiers. Trente ans que nous allons célébrer avec vous au fil de cette année, car c’est vous qui avez fait le succès de cette émission, 500 000 auditeurs en moyenne pendant 25 ans sur France Inter et vous êtes toujours là aujourd’hui. Un journalisme engagé, c’est vrai, non pas militant, mais engagé face au rouleau compresseur néolibéral.

Nous étions peu nombreux, il y a trente ans, à oser un regard critique sur la mondialisation qui triomphait avec son cortège de destructions sociales et environnementales. Les rangs se sont étoffés depuis, des contre-feux se sont allumés, mais aucun n’a touché un si grand public, aussi populaire, aussi longtemps.

Au fil de cette année, nous allons revenir sur TRENTE MOMENTS DE LÀ-BAS choisis parmi nos plus de 6 000 émissions (!) archivées. De Sarajevo à Hénin-Beaumont, du Rwanda à Longwy, du Grand Nord à la Terre de Feu…

SPÉCIAL DIRECT FÊTE DE L’HUMA

QUELLE EST L’ÉMISSION QUI VOUS A LE PLUS MARQUÉ ? CELLE QUE VOUS EMPORTERIEZ SUR VOTRE ILE DESERTE ?
Dites-le dans les commentaires ci-dessous, ou sur le répondeur, ou venez nous le dire autour d’un micro à la Fête de l’Huma, au stand de Là-bas (Village du Livre).

Et aussi : abonnement SPÉCIAL 30 ANS à la FÊTE DE L’HUMA
ABONNEMENT CADEAU D’ANNIV’ : 3 EUROS par mois au lieu de 5 !
(pendant la durée de la fête, sur le stand ou sur le site)

Rendez-vous vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre sur le stand de Là-bas à la Fête de l’Huma, au Village du Livre, ou en direct sur le site.

Participez en laissant vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37 et aussi sur Facebook et Twitter.

LE PROGRAMME DE NOS ÉMISSIONS À LA FÊTE DE L’HUMA

SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2019

11h – Là-bas fête ses trente ans ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Là-bas si j’y suis, avec :
- Daniel Mermet, journaliste et fondateur de l’émission Là-bas si j’y suis
- Antoine Chao, ancien reporter à Là-bas si j’y suis, producteur de l’émission « C’est bientôt demain » sur France Inter

Rejoignez-nous, venez trinquer aux trente ans de Là-bas et nous dire quelle émission vous a le plus marqués !

14h – L’école des classes, avec :
- Véronique Decker, ancienne directrice d’école à Bobigny, et enseignante en pédagogie Freinet
- Sylvain Labois, professeur de français et d’histoire-géographie en lycée professionnel (Paris), militant de la CGT Éduc’Action, membre du collectif Bloquons Blanquer !
- Mickaël Rouyar, professeur de sciences économiques et sociales en lycée général à Bobigny, membre du SNES (Syndicat National des Enseignants du second degré), membre du collectif Bloquons Blanquer !

17h – 30 ans après la chute du mur, un voyage en ex-RDA, avec :
- Nicolas Offenstadt, historien, auteur de Urbex RDA. L’Allemagne de l’est racontée par ses ruines (Albin Michel, 2019) et du livre Le Pays disparu. Sur les traces de la RDA (Stock, 2018, nouvelle édition chez Gallimard)

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2019

11h – « Gilets jaunes » et lutte des classes, avec :
- Jérôme Rodrigues, « gilet jaune »
- Franciella Paturot, collectif « Femmes "gilets jaunes" du 93 »
- Priscillia Ludosky, « gilet jaune »
- Olivier Besancenot, postier et membre du Nouveau parti anticapitaliste

14h – La lutte, c’est classe ! Avec :
- Tiziri Kandi, femme de chambre à l’hôtel Ibis Paris 17 Clichy-Batignolles, en grève depuis le 17 juillet
- Vincent Labrousse, ex-GM&S
- Yasmina Kettal, infirmière à l’hôpital Delafontaine, collectif Inter-Urgences

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Avec le sociologue François Héran qui publie « Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression » (La découverte) Les islamo-gauchistes mangeront-ils nos enfants ? Rencontre avec François Héran (1/2) AbonnésVoir

Le

Suite à l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, le sociologue et démographe François Héran professeur au Collège de France a adressé une [Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression-C’est la base du livre qu’il publie à la Découverte. >https://www.editionsladecouverte.fr/lettre_aux_professeurs_sur_la_liberte_d_expression-9782348069277] (La Découverte, 2021).Alors que les caricatures qui désacralisent le religieux sont devenues sacrées, il rappelle que la liberté d’expression peut inclure des formes choquantes ou inutilement blessantes et que les caricaturistes a ce sujet, ne sont pas d’accord entre eux sur les limites de leur travail. Il évoque trois dessinateurs de Charlie Hebdo : Charb, Cabu et Pétillon. Dans un débat miné, où le courage de la nuance est plus que rare, ses explications sont essentielles.

Entretien avec le sociologue François Héran (2/2), qui publie « Avec l’immigration. Mesurer, débattre, agir » (La Découverte) Migrants, cadavres en morceaux… AbonnésVoir

Le

Choquant, provoquant, mais réel. Depuis des années, les habitants de Zarzis, sur la côte tunisienne, recueillent comme ils peuvent les corps des migrants noyés en Méditerranée. 20 000 morts depuis 2014. Une forte augmentation suite au Covid. À Zarzis, il faut déjà agrandir le cimetière des 600 tombes de ces soldats inconnus de la guerre économique.

Rencontre avec Caroline Fiat, députée La France Insoumise de Meurthe-et-Moselle. Caroline Fiat : une aide-soignante à l’Assemblée AbonnésVoir

Le

Conviction et sincérité. Voilà ce que les personnages politiques imitent plus ou moins bien. Plus ou moins camelots, plus ou moins malins. Rien de tout ça avec Caroline Fiat. Suffit de la voir à l’Assemblée, quand elle prend la parole, c’est sans les gants. Elle est la première aide-soignante élue députée. Devant la nouvelle vague de la pandémie, elle a décidé de reprendre le boulot au CHU de Nancy tout en assurant son travail de députée. C’est là que nous sommes venus la voir. Mais attention, pas question de faire la vedette...

CHAQUE SAMEDI, LES SEXPLORATEURS (9) | Podcast et belles images Moi j’aime l’amour qui fait mal Accès libreÉcouter

Le

« Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny, moi j’aime l’amour qui fait boum ! » Bien sûr, la chanson de Boris Vian était parodique, mais la géniale interprétation de la splendide Magali Noël disait tout autre chose. Sortie en 1956, la chanson fut bien sûr interdite sur la radio nationale, ce qui contribua à son succès. Les infaillibles censeurs avaient immédiatement mesuré la retentissante subversion de cette balade sur la mince frontière entre la douleur et le plaisir. De nos jours, soixante ans plus tard, la ménagère se fait livrer cravache, paire de menottes et plug anal par Amazon. La perversion n’est plus ce qu’elle était, mais le mystère reste entier. Qui aime bien châtie bien. Nos deux « sexploratrices », Anne et Élisa, sont allées voir de plus près.