La parole contraire

Accusé puis condamné pour incitation au sabotage de la ligne TGV Lyon-Turin, l’écrivain italien Erri De Luca a rendu public les arguments de sa défense, avant d’être jugé. Denses, claires, ses phrases cognent avec l’efficacité d’un homme libre et qui fait face. « J’ai exprimé mon opinion et on veut me condamner pour ça. Je suis et resterai, même en cas de condamnation, témoin de sabotage, c’est à dire d’entrave, d’obstacle, d’empêchement de la liberté de parole contraire ».
Le deuxième texte qui constitue ce livre est une conversation entre José Bové et Erri de Luca, intitulée « Du sentiment de justice et du devoir de désobéir ». « J’accepte volontiers une condamnation pénale, mais pas une réduction de vocabulaire » affirme le romancier et poète qui sera relaxé. Lisez ce petit livre, il est simple et bien serré. Il réveille les endormis ou les découragés. Il est bon comme un Ristretto.

Erri De Luca, La parole contraire, Gallimard, Paris, 2017.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».