Blanquer : un libéralisme autoritaire contre l’éducation. Notes de la fondation Copernic

Qui est vraiment Jean-Michel Blanquer, inconnu avant sa nomination comme ministre de l’éducation en mai 2017 ? Qui est celui que Macron met en avant, qui est le seul des ministres à être passé à "L’émission politique" en prime time ? Dans cet ouvrage rassemblant dix contributions de spécialistes de l’éducation, d’économie et des sciences politiques, la fondation Copernic dissipe l’écran de fumée qui masque la véritable personnalité de celui qui plait à une partie du corps enseignant et des parents d’élèves. Blanquer puise son inspiration dans les cercles patronaux, il a participé aux politiques de droite des Chirac-Sarkozy, son programme est un mélange d’autoritarisme pédagogique et d’assujettissement de l’école au patronat. Sous une volonté affichée de pragmatisme, Blanquer défend une vision traditionnelle de l’école qui ne s’intéresse ni aux inégalités scolaires, ni à la mutation écologique, ni à la transition numérique.

Blanquer : un libéralisme autoritaire contre l’éducation. Notes de la fondation Copernic, coordonné par Axel Trani, Syllepse, Paris, 2018.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »