Mai 68 et ses vies ultérieures

Mai 68 vu par une américaine. Dans cet ouvrage, cette historienne et spécialiste de littérature comparée à l’université de New York, adopte un contre-pied pulvérisant les récits reconstitués par l’histoire officielle. Pour elle, les révoltes de Mai 68 ne se limitent pas à une quête individualiste et spirituelle annonçant le mot d’ordre des années 1980 - liberté -, mais elles constituent un évènement politique majeur, à savoir : le plus grand mouvement de masse de l’histoire de France, la grève la plus importante de l’histoire du mouvement ouvrier français et l’unique insurrection générale qu’aient connue les pays occidentaux depuis la Seconde guerre mondiale. « L’immensité de l’évènement a été réduite, notamment à partir 1975 », explique-t-elle. « Je me suis intéressée aux traces laissées par ces efforts de réduction, à la façon dont l’histoire est reconstruite par le présent, à ce jeu de mémoire et d’oubli, à la façon dont l’évènement est captif de ses représentations successives ».

Kristin Ross , Mai 68 et ses vies ultérieures , traduit de l’anglais par Anne-Laure Vignaux, Agone, Paris, 2005, première édition : 2010.

Dans nos émissions

  • Soixante-huitard que jamais

    MAI 68 ET SES VIES ULTÉRIEURES Accès libre

    Écouter
    Mai 68 et après ? Une fois de plus, Mai 68 aura été mis à toutes les sauces jusqu’à l’indigestion générale. Pas sûrs d’être encore là dans dix ans, les renégats officiels sont partout revenus propager la résignation. Nous n’avons pas changé le monde (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Mythologie économique, avec l’économiste Éloi Laurent La croissance économique, un mythe à détruire AbonnésVoir

Le

« Nous devons œuvrer pour avoir plus de croissance, créer davantage d’emplois, et donc de mieux-être dans nos sociétés ». Voici résumée en une phrase, prononcée par Emmanuel Macron en ouverture du dernier sommet du G7 à Biarritz, toute la mythologie de la croissance économique : la croissance crée des emplois, et donc du bien-être dans la société ! Le drame se joue ici dans le « donc » : l’un, le bien-être, serait la conséquence de l’autre, la croissance. C’est le genre de fausses évidences que l’économiste Éloi Laurent met en pièces depuis quelques années.

Les chercheurs manifestent pour une recherche publique, libre et désintéressée VACCIN, RECHERCHE : LES GROS ENFUMAGES DE MONSIEUR MACRON AbonnésVoir

Le

En mars, Macron promet 5 milliards pour la recherche scientifique. Enfumage ! Au total, aujourd’hui, c’est à peine 104 millions qui sont budgetés, alors que l’Allemagne a alloué 60 milliards d’ici 2023 pour la recherche, l’enseignement supérieur et l’innovation. Thérapie, vaccin, « la crise du COVID-19 nous rappelle le caractère vital de la recherche scientifique », déclarait Macron. Comment peut-on accepter cet énorme mensonge ? Les chercheurs sont en lutte. Nous devons soutenir une recherche publique libre et désintéressée. Une enquête de Maja NESKOVIC et Aurélie MARTIN [VIDÉO : 30’12].

Aude Lancelin reçoit Arthur Messaud, de la Quadrature du Net Google et Facebook contre la démocratie AbonnésVoir

Le

Difficile de mobiliser les citoyens sur la question de la protection des données personnelles, ou des dangers que font courir aux libertés publiques des géants du web comme Google ou Facebook. C’est ce que tente de faire La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, qui intervient depuis 2008 dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, ou encore de la régulation des télécoms.

Comment ils nous ont volé le football Accès libreÉcouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Corruption, dopage, chauvinisme, machisme, outil des dictateurs, diversion, achat de joueurs, achat de votes, matchs truqués : qui s’intéresse au football ne peut ignorer ces dérives récurrentes. Ce sport reste pourtant l’un des plus populaires au monde, rassemblant dans plus de 17 000 clubs en France deux millions de licenciés et 200 000 bénévoles.
Entretien : Daniel Mermet