La droitisation du monde

Professeur d’études américaines à l’université de Nanterre, historien des idées et chercheur en histoire intellectuelle, François Cusset analyse le puissant virage à droite de la planète. Initié en occident à partir des années 70, puis renforcé par le démantèlement du bloc soviétique dix ans plus tard et le décollage du capitalisme dans tout le sud du globe, il déplie toutes les strates qui ont conduit à cette droitisation depuis près d’un demi siècle. Luttant contre la fatalité d’un tel tournant, François Cusset dresse la liste de nouvelles résistances et pointe le réveil des forces d’émancipation, forces encore dispersées mais prêtes à combattre. « Le soulèvement n’est qu’une question de délai » affirme t-il en conclusion à cette conversation avec Régis Meyran. « Et sa forme qui reste à inventer, une question d’imagination ».

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.