Égalité, parité, mixité

Le , par Jonathan Duong

L’égalité entre les sexes est un objectif proclamé des sociétés occidentales, elle fait l’objet d’une action publique décisive depuis quelques années notamment sous l’impulsion de l’Europe.
Le changement historique est majeur. Et pourtant des inégalités multiples persistent et se reproduisent entre les femmes et les hommes. Comment comprendre ce changement et ces résistances ? Que recouvrent les termes souvent mobilisés dans les institutions, les politiques publiques, les entreprises : égalité, parité, mixité ?
Avec Marion PAOLETTI, maîtresse de conférences à l’Université de Bordeaux et chercheure au Centre Émile Durkheim

LE MARDI 13 JANVIER 2015 À 19H30

au Théâtre du Pont Tournant
13 rue Charlevoix de Villers
33300 Bordeaux (Bacalan)

animateurs : Daniel et Stéphane
courriel : repaire.debacalan[a]gmail.com
téléphone : 06 81 59 31 21
site : www.theatreponttournant.com
rendez-vous : le 2ème mardi de chaque mois, à 19h30

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

La boutique de Là-bas

Une sélection :

Émission spéciale de Gaylord Van Wymeersch avec l’historienne MAUD CHIRIO BRÉSIL : PERSONNE NE POURRA DIRE QU’IL NE SAVAIT PAS AbonnésVoir

Le

« PERSONNE NE POURRA DIRE CETTE FOIS QU’IL NE SAVAIT PAS. » La voix du film de Chris Marker sur le Brésil, en 1969, en pleine dictature militaire, résonne terriblement aujourd’hui. Alors qu’Emmanuel Macron approuve au Venezuela un coup d’État militairement soutenu par son ami Donald J. Trump, il salue au Brésil l’arrivée au pouvoir d’une extrême droite qui reprend et restaure la dictature que dénonçait Chris Marker. Autoritaire, sexiste, homophobe, niant le réchauffement climatique, et surtout et avant tout « ultra-libéral », JAIR BOLSONARO a été élu le 28 octobre dernier à 55,13 %.

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux Le fond de l’air est vert : on ne perd pas toujours ! AbonnésVoir

Le

Aujourd’hui, Le Fond de l’air est vert exerce son droit de suite. Et même, son devoir de suite ! C’est vrai quoi, Corinne Morel Darleux évoque avec nous des tas de sujets passionnants, mais après ? Que deviennent-ils ? Que se passe-t-il ? Où en est-on ? Retour sur quelques-uns de nos sujets, et leurs suites - réjouissantes ou non.