Les rendez-vous des Repaires

janvier 2020

  • "Les gilets jaunes rougissent, les syndicats prennent des reflets jaunes fluo, la colère est noire et les black blocks sont verts de rages… Que manque-t-il pour que le pétard de 14 juillet ne foire pas ? Pour que les contestations de chacun s’unissent, se tolèrent et se fécondent…" Venez nombreux (...)

  • Le prochain repaire abordera le thème sur la Cellule Demeter, la « Cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole », le mercredi 5 Février 2020 à 18h30. Au plaisir de vous y rencontrer !

  • Au Repaire de « Là-bas si j’y suis » de Clermont-Ferrand, ce mercredi 12 février et à 18h30, débat à propos de l’actualité des luttes et une intervention sur Pol Pot. A vous y voir !

  • Venez débattre au cellier sur l’idée de la mise en place d’une monnaie locale susceptible de renforcer les circuits courts ou d’activer les liens consommateurs-producteurs.

  • En savoir plus sur les organisations syndicales européennes et mondiales, la confédération européenne des syndicats (CES) et la fédération mondiale des syndicats (FMS), et en débattre tous ensemble !

Une sélection :

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.

Une grande enquête de Dillah Teibi et Kévin Accart ADP : LA GRANDE ARNAQUE Accès libreVoir

Le

Pourquoi privatiser les aéroports de Paris ? Pourquoi offrir une telle machine à cash aux actionnaires ? Pourquoi vendre un « bijou de famille » construit avec les impôts des Français ? Les enquêtes d’opinion indiquent que 2/3 des Français sont opposés à cette privatisation. Ils n’ont pas oublié l’énorme arnaque de la privatisation des autoroutes et ils savent bien dans leur vie, autour d’eux, les dégâts entrainés par les privatisations depuis des années.