Les rendez-vous des Repaires

août 2019

  • La rentrée est maintenant toute proche et avec elle, le premier rendez-vous du café-repaire de La Rochelle. Daniel Raimbault, ex-salarié et syndicaliste à l’ONF, viendra témoigner d’une réalité mise en oeuvre dès les années 60 et représentative de la marche forcée idéologique vers la privatisation des (...)

  • Le prochain Repaire des amis de « Là-bas si j’y suis » aura lieu mercredi 4 septembre, à 18 h 30, au local de l’EAGR, 64, avenue de la Révolution à Limoges. Le thème abordé sera « Improvisation sur les thèmes de la rentrée ». Renseignements : 05.55.71.02.16 ; (...)

  • C’est la rentrée pour le café repaire du Lieu-Dit ! En général, pas de thème défini, chacun vient avec ses propositions et l’envie d’échanger et de partager. Pour celles et ceux qui le souhaitent la soirée se prolonge autour d’une bonne table (...)

  • Le Repaire de "Là-bas si j’y suis" de Clermont-Ferrand fait sa rentrée mercredi prochain, 11 septembre, à 18H30, au Chapelier Toqué, place du Marché Saint Pierre. Venez-y donc partager vos dires et ires sur les actus de partout !

  • C’est la rentrée pour le café repaire de Liffré ! Pour cette première réunion, Marie et Louis ont préparé un sujet sur l’anarchisme. Rendez-vous comme d’habitude au café de l’Entre-Temps !

Une sélection :

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.

Une grande enquête de Dillah Teibi et Kévin Accart ADP : LA GRANDE ARNAQUE Accès libreVoir

Le

Pourquoi privatiser les aéroports de Paris ? Pourquoi offrir une telle machine à cash aux actionnaires ? Pourquoi vendre un « bijou de famille » construit avec les impôts des Français ? Les enquêtes d’opinion indiquent que 2/3 des Français sont opposés à cette privatisation. Ils n’ont pas oublié l’énorme arnaque de la privatisation des autoroutes et ils savent bien dans leur vie, autour d’eux, les dégâts entrainés par les privatisations depuis des années.