Ce mois ci DEUX films gratos pour nos abonnés !

Des livres et des baguettes | La dame du vendredi. Deux films du mois pour les abonnés ! Abonnés

Le

Ce film est visible pour les abonnés jusqu'au 3 juillet seulement. Retrouvez un nouveau film chaque 1er samedi du mois avec votre abonnement à Là-bas si j'y suis.


Les abonnés de Là-bas sont des privilégiés. Ce mois-ci, on vous offre DEUX films radicalement différents :

- Des livres et des baguettes, un documentaire de Laure Pradal, qui a posé sa caméra dans une boulangerie d’un autre genre, dans le quartier de la Mosson, à Montpellier, ou deux fois par mois, on cause bouquins entre les baguettes et les petits pains.

- La dame du vendredi d’Howard Hawks, pépite du genre Screwball Comedy - ces comédies loufoques américaines des années 30 et 40 - à découvrir ou redécouvrir.

Alors vite, vite, avant l’abolition de vos privilèges, jouissez sans entrave, et faites vous une toile... ou deux !

Des livres et des baguettes
Vous ne savez plus ce que signifie le mot "culture" ? Lire un livre en public vous semble d’un autre temps ? Vous pensez que les quartiers populaires sont perdus aux mains des dealers et des Islamistes radicaux ? Ce film va vous surprendre !
A la boulangerie snack « Le pain d’or » dans le quartier de la Mosson à Montpellier, deux fois par mois la culture s’invite entre les baguettes et les canettes de coca, on cause de Monte Cristo, Oscar Wilde, Saint Exupéry, Tolstoï... Ils s’appellent Hassan, Latzeg, Sonia, Hakim, Julien, ils sont clients de la boulangerie et le temps d’une soirée, chacun a dix minutes pour parler de leurs romans préférés, de l’impact qu’ils ont eu sur leur vie, leur parcours. A la fin de leur intervention, le livre est aussitôt donné à celui ou celle qui a été touché par sa présentation. Le livre, vecteur d’échanges, de solidarité, de partage, de lien social. Un documentaire enthousiasmant, renversant tous les préjugés.

La dame du vendredi
Hildy Johnson (Rosalind Russell) a décidé d’abandonner sa brillante carrière de journaliste, et de se remarier. Venue annoncer la nouvelle en personne à Walter Burns (Cary Grant), son ancien employeur et ex-mari, elle se retrouve embauchée malgré elle pour couvrir un dernier reportage pour le Morning Post, et naturellement, rien ne va se passer comme prévu...

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Des livres et des baguettes
un film de Laure Pradal
France, 2020
Une coproduction France Télévisions / Pages & Images

La dame du vendredi
un film de Howard Hawks
États Unis, 1940
Produit par Colombia Pictures

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».