Documentaires

Articles de cette rubrique

16 documents

  • Micheline Abonnés

    Voir
    Micheline, c‘est l‘histoire d‘un voyageur qui a décidé un beau jour de faire ce dont tout le monde rêve secrètement : monter dans un train sans savoir où aller et se laisser guider au hasard des rencontres et des (...)
  • Char... La No Man’s Island Abonnés

    Voir
    Char est une île éphémère, à la frontière de l’Inde et du Bangladesh, qui a émergé suite à la construction du barrage de Farakka sur le Gange. Pendant plusieurs années, au fil des saisons, Sourav Sarangui a observé cette langue de sable devenue (...)
  • Defamation Abonnés

    Voir
    « Bien que Juif israélien, je n’ai jamais subi l’antisémitisme, mais c’est un terme qui semble toujours très en vogue. Habitant dans un pays qui fût fondé pour donner aux Juifs un endroit sûr ou vivre, je trouvais ça très perturbant. J’ai (...)
  • Une pollution qui ne se voit pas...

    Zone rouge Abonnés

    Voir
    Enquête sur un demi-siècle d’une pollution couverte par l’Etat : les boues rouges de Gardanne. Green-washing, science-washing, à Gardanne, l’industrie d’alumine déploie depuis 50 ans des trésors d’ingéniosité pour faire accepter tant aux (...)
  • A lullaby under the nuclear sky Abonnés

    Voir
    En reportage sur les effets de la radioactivité à Fukushima, la réalisatrice Kana Tomoko découvre qu’elle est enceinte. L’intime se mêle alors au politique et son enquête prend une toute autre forme. La caméra capte sa panique, sa colère, son (...)
    LUTTE DE CLASSE [40’00] et WEEK-END À SOCHAUX [54’00]

    Les groupes Medvedkine (1967-1974) Abonnés

    Voir
    Février 1967 : Chris Marker et Mario Marret commencent le tournage de A bientôt j’espère pendant la grève dans les usines de la Rhodiacéta de Besançon. Un an plus tard, lors de la projection, les ouvriers critiquèrent le film, le jugeant (...)
  • Allemagne 1965-1977, de la bataille des images à la lutte armée

    Une jeunesse allemande Abonnés

    Voir
    La Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d’extrême gauche, également surnommée « la bande à Baader » ou « groupe Baader-Meinhof », opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l’image, expriment (...)

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Une grande enquête de Dillah Teibi et Kévin Accart ADP : LA GRANDE ARNAQUE Accès libreVoir

Le

Pourquoi privatiser les aéroports de Paris ? Pourquoi offrir une telle machine à cash aux actionnaires ? Pourquoi vendre un « bijou de famille » construit avec les impôts des Français ? Les enquêtes d’opinion indiquent que 2/3 des Français sont opposés à cette privatisation. Ils n’ont pas oublié l’énorme arnaque de la privatisation des autoroutes et ils savent bien dans leur vie, autour d’eux, les dégâts entrainés par les privatisations depuis des années.