Ce que le peuple fait des chansons

Pour Johnny et Renée

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Ce matin en apprenant la mort de Johnny, j’ai pensé à Renée, lutteuse infatigable, ancienne ouvrière de l’usine Samsonite d’Hénin-Beaumont, Renée Ponthieu, licenciée comme les 204 autres ouvrières de l’usine, en 2007 et morte en mars 2013.

Renée aimait Johnny, elle connaissait toutes ses chansons.

En apprenant la mort de Johnny ce matin, j’ai écouté « Je te promets », en pensant à Renée, à Brigitte, et à toutes les copines des Samsonite.

Il y a le chanteur, il y a les chansons et il y a ce que le peuple fait de ces chansons, comment il s’en sert pour bercer sa peine, pour retrouver le goût de lutter et le courage d’aimer.

Le 26 mars 2013, l’enterrement de Renée était rythmé par les chansons de Johnny, sa préférée c’était Vivre.

Voici un extrait de l’émission diffusée le 26 mars 2013, en hommage à Renée et à Johnny :

Pour Johnny et Renée

Journaliste : Anaëlle Verzaux

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Sur notre site

À écouter

  • On va en Amérique mardi ! Accès libre

    Écouter
    Aujourd’hui, les anciennes ouvrières de l’usine Samsonite d’Hénin-Beaumont en lutte depuis SEPT ANS vont au tribunal de Boston contre BAIN CAPITAL, puissant fonds d’investissement responsable, selon elles, de leurs licenciements. Oui, ceux (...)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis