Mai 1936. Il y a 80 ans, le Front Populaire

La vie est à nous ! ou quand le peuple triomphait

Le

Cet article vous est offert en accès libre, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Casquettes et poings levés, drapeaux rouges sur les usines occupées, des amoureux sur un tandem, le Front Populaire nous a laissé ces emblèmes de la première victoire du peuple dans la lutte des classes en France. Un élan qui a débordé le gouvernement de gauche qui venait d’être élu, et qui a débordé le cadre des syndicats ouvriers.

« LE FRONT POPULAIRE A DONNÉ UN ESSOR À LA VIE », nous disait en 1996 un ancien ouvrier qui avait vécu cette victoire sans précédent. Liberté syndicale, semaine de 40 heures (au lieu de 48), conventions collectives, aides pour les chômeurs, congés payés deux semaines par an… Mais aussi un souffle d’émancipation populaire et la base de l’État social.

Dans nos émissions, nous sommes revenus plusieurs fois sur cette époque qui, aujourd’hui, 80 ans après, est une inspiration pour les luttes actuelles. Prenez le temps d’écouter – et de savourer – « LA VIE EST À NOUS », en trois épisodes, avec des éclairages de l’historienne Danielle TARTAKOWSKY et les voix disparues qui ont changé nos vies.

Pathé Journal (20 juin 1936)

Alors que la France est cernée par le fascisme en Italie, en Allemagne puis en Espagne, le peuple l’emporte. 12  000 grèves dont 9  000 avec occupation d’usine ou de magasin qui mobilisent 2,5 millions de travailleurs. Un formidable élan populaire qui va déborder le gouvernement de gauche et les directions syndicales.

On connaît le résultat : congés payés, quarante heures, la dignité reconquise, un souffle neuf. Et aussi la peur et la rage des classes possédantes. Face à ces « salopards en casquette », les milieux d’affaires provoquèrent la fuite des capitaux en affirmant : « plutôt Hitler que le Front populaire ». Les possédants ont ainsi contribué à l’échec en 1937 de la coalition menée par Léon BLUM.

Mais aujourd’hui, 80 ans après, malgré leur acharnement et les moyens dont ils disposent, ils n’ont pas encore réussi à détruire toutes les conquêtes sociales du printemps 1936.


Témoignages, archives, entretien avec l’historienne Danielle Tartakowsky (diffusés pour la première fois en mai 2012)

01. La vie est à nous (1) [mai 2012]
02. La vie est à nous (2) [mai 2012]
03. La vie est à nous (3) [mai 2012]

Merci à Danielle TARTAKOWSKY.

Programmation musicale :
- Jean-Lorris : Aux hommes de l’an 2000
- Jean Gabin : Quand on s’promène au bord de l’eau (extrait du film La belle équipe, de Jean Duvivier, 1936)
- Montehus : Le décor va changer
- Chantegrelet et Doubis : La victoire du Front populaire
- Ray Ventura : La grève de l’orchestre
- Marianne Oswald : La grasse matinée
- Raoul Chantegrelet : Vas-y Léon
- Albert Préjean : Amusez-vous

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportages : Zoé VARIER
entretien : Daniel MERMET
réalisation : Franck HADERER et Bertrand CHAUMETON

(Vous pouvez podcaster ces émissions en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Débat-repas avec le dessinateur de presse Jean-Denys Phillipe. Après avoir travaillé pour plusieurs journaux (dont Le Monde, Le Monde Diplomatique, la Chronique d’Amnesty International, Marianne, Révolution, Regards, Force ouvrière Hebdo et la Nouvelle Vie Ouvrière…), il publie actuellement ses (...)

    Saint-Lô

  • La classe minoritaire nuisible, celle qui a voté par adhésion à Macron, avec sa philosophie d’open space va-t-elle nous permettre de sortir de notre conditionnement quotidien ?

    Nice

  • Un cycle de NEUF conférences, rencontres, projections, lectures avec Alain Badiou ! Organisée par l’Université populaire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile et le Repaire d’Aubagne, cette immense tournée va emmener Alain Badiou, du 24 novembre au 2 décembre, de Marseille à Aubagne en passant par (...)

    Aubagne

  • Le Bar d’à Côté - 33 rue Porte Carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier - vous propose une rencontre avec le café Repaire de Liffré qui convie à des soirées thématiques tous les deuxièmes mercredi du mois, dans le café-brasserie L’Entre-temps. Ses animateurs nous présenteront son histoire, les thèmes débattus, (...)

    Liffré

  • Exceptionnellement, le café repaire de Neuvy n’aura pas lieu le dernier vendredi du mois de novembre, mais le vendredi 8 décembre à 18h30. Le thème tournera autour des enjeux de la monnaie locale, en présence de trois membres du collectif « Le Soudicy », Sylvie Mazard, Agnès Dollet et Michel (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

Dernières publis

Une sélection :

Un reportage de Dillah Teibi Charles Piaget : c’est possible ! AbonnésÉcouter

Le

Avant Macron et son monde, notre premier adversaire, c’est notre propre résignation. Un formidable appareil idéologique nous a persuadés que rien d’autre n’est possible et que nous n’y pouvons rien ou presque, tout juste nous en remettre à un homme qui va s’opposer en notre nom. Pourtant, notre histoire est pleine de luttes superbes, solidaires, ardentes, têtues et sans lesquelles l’avidité imbécile des patrons de Macron aurait fait de ce monde un petit tas de poussière. Il y a bientôt un demi-siècle, les murs disaient « l’imagination au pouvoir ». Une lutte formidable allait donner de la vie à ces mots. LIP.

Déborah, championne du monde de bodybuilding ET thanatopractrice Le culte du corps, à la vie, à la mort (1/2) AbonnésÉcouter

Le

« Vous dansez Mademoiselle ?… vous êtes charmante, on doit vous le dire souvent… Oh, mais vous êtes musclée !… Ah, vous êtes championne de bodybuilding ? Ah, je me disais aussi… Et dans la vie, vous faites quoi ?… pardon ? Thanato… euh… thanatopractrice ?… euh, le truc sur des cadavres ?… vous les maquillez… vous les préparez… vous les videz de leur sang ?… euh… et ben, bonne soirée, euh… je sais même pas votre prénom… Déborah ?… Et ben au revoir Déborah ! »

LES RAVAGES DES OURAGANS MONTRENT L’URGENCE D’AGIR (débat) Climat : pour une rupture radicale ! AbonnésÉcouter

Le

Quel lien entre les ouragans et le réchauffement ? La question passe après émotions et séquences sensations. Pourtant, il y a urgence, on compte déjà 25 millions de réfugiés climatiques, le réchauffement entraîne des désertifications qui entraînent des déplacements de population qui entraînent des conflits armés. Pour nous éclairer : Clémence DUBOIS (350.org) et François GEMENNE, chercheur en géopolitique de l’environnement.

Chère, très chère évasion fiscale AbonnésÉcouter

Le , par jean-michel dumay

« Pour parler franchement, votre argent m'intéresse » (BNP, 1973) L’évasion fiscale représente un manque à gagner pour la France de 50 à 70 milliards d’euros par an. À peu près autant que ce que rapporte l’impôt sur les revenus des particuliers. Vertigineux !

Reportage auprès des « faucheurs de chaises », qui ont saisi l’occasion du procès Cahuzac, finalement reporté, pour le rappeler. Et retour sur la nuit où le député PS frondeur Pascal Cherki eut le sentiment, en décembre, d’être « pris pour un con » par « son » gouvernement.

Un reportage de Jean-Michel DUMAY.