Manif contre l’austérité

LA RUE RELÈVE LA TÊTE !
(mais on n’a pas le cul sorti des ronces)

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

"Hollande, Valls, Macron, au services des patrons ! Il faut qu’on l’ouvre !" Une belle journée de manif en France contre les politiques d’austérité. Écrasé, méprisé, trompé, le populo a retrouvé le goût de la rue et de la lutte. Mais comme on dit à LÀ-BAS, "on n’a pas le cul sorti des ronces".

Voici une information devenue tristement banale : l’ex-patron du groupe Vivarte est parti avec un petit chèque de 3 millions d’euros l’année dernière, alors même que le groupe annonçait la suppression de 1 600 postes.

Une autre brève, concernant Sanofi : 4 millions d’euros ont été versés au PDG sortant, et autant de millions pour souhaiter la bienvenue – golden hello ! –, au nouveau Directeur Général, Olivier Brandicourt. Et rien, bien entendu, pour les salariés qui créent la richesse de l’entreprise : 5 000 emplois supprimés en 6 ans et aucune augmentation de salaires, malgré la hausse de 5% des bénéfices en 2014.

Alors jeudi 9 avril, en France, des professeurs, secrétaires, retraités, employés de Radio France, de Carrefour, de Sanofi, de La Poste... et des sans-papiers ont battu le pavé pour dire STOP.
Stop à l’austérité, aux fermetures d’entreprises qui font des bénéfices, aux licenciements abusifs, à la précarité, et à la Loi Macron.
Stop aux "golden hello", aux parachutes dorés, et aux évasions fiscales.

Comme disait Sally Mara, "tiens bon la rampe" !

Un reportage d’Anaëlle Verzaux et Gaylord Van Wymeersch.

La rue relève la tête

L’équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur de "Là-bas si j’y suis" au 01 85 08 37 37.

Reportage : Anaëlle VERZAUX et Gaylord VAN WYMEERSCH
Montage : Grégory SALOMONOVITCH, A.V. et G.vW.
Réalisation : J.C.
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

La Guerre Des Idées, « LE DÉCHAÎNEMENT DU MONDE » : un entretien de Daniel Mermet avec François Cusset François Cusset : l’État brandit la violence pour cacher celle qu’il pratique AbonnésVoir

Le

Génocides, grandes boucheries, hécatombes, le siècle passé fut le plus violent de l’Histoire. Aujourd’hui la violence diminue, c’est ce que nous croyons, c’est ce que nous disent les experts. Pour François Cusset, la violence n’a pas reculé, elle a changé de formes et de logiques. Et la comparaison avec la violence « bien pire jadis » ou la violence « bien pire ailleurs » nous empêche de mesurer celle que le désastre néolibéral nous inflige aujourd’hui.

Les « invididus cagoulés », idiots utiles de Macron ? Une enquête de Dillah Teibi MANIP DE MANIFS ! AbonnésÉcouter

Le

« — L’histoire du flic déguisé en black bloc, vous la connaissez ? Et l’histoire des CRS qui avaient pour consigne de "les laisser casser" ? Si c’est vrai, alors les "individus cagoulés" qui brûlent des McDo seraient des idiots utiles manipulés pour faire diversion ?
— Ça alors, chef, vous croyez ?
— Écoute le reportage de Dillah Teibi, tu vas tout comprendre. »

Un entretien de Daniel Mermet avec Laurence De Cock et Gérard Noiriel Gérard Noiriel : une histoire populaire de la France AbonnésVoir

Le

Rares, très rares sont les intellectuels qui mettent le savoir non pas au service du pouvoir, mais au service du contre-pouvoir. L’historien Gérard Noiriel fait partie de ce courant-là, de ceux qui partagent les armes et les clés pour l’émancipation de tous. Depuis des années, avec notre film sur Howard ZINN, Une Histoire populaire américaine, on nous demande si un tel livre d’histoire existe sur la France. Et bien le voilà !