Mort de Charles Jenkins. Reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil au Japon (2010)

Histoire incroyable du déserteur américain qui a survécu 40 ans en Corée du Nord

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
[REPORTAGE] Histoire incroyable du déserteur américain qui a survécu 40 ans en Corée du Nord [11 mai 2010]

Charles Robert Jenkins au Musée d’Histoire et de la Tradition de Sado (photo : Daniel Mermet)

L’américain le plus célèbre du Japon était devenu une attraction touristique. À 77 ans, Charles Robert Jenkins vient de mourir.

Une nuit de l’hiver 1965, le sergent Jenkins boit une dizaine de bières et passe en Corée du Nord. Il n’est pas très chaud pour aller se faire tuer au Viêt Nam, il préfère déserter, espérant passer en URSS et rentrer chez lui en Caroline. Mais il va être retenu 40 ans en Corée du Nord.

Daniel Mermet et Charles Robert Jenkins

Il va être utilisé comme espion, comme prof d’anglais, comme méchant américain dans les films de propagande, non sans avoir subi d’abord un bon lavage de cerveau. Le régime finit par le marier à une Japonaise, elle-même kidnappée par les services secrets du charmant Kim Jong-il… En 2004, ils finiront par se retrouver au Japon, sur l’île de Sado. C’est là que nous avons rencontré Charles Robert Jenkins au printemps 2010.


Programmation musicale :
- Taleharu Kunimoto : The Shammy Six
- North Korean Army Choir : Ode To General Kim Il-sung
- Kotsuru Tade : Hara No Tatsutokya

Merci à Charles Jenkins et Atsuko Barouh.

journalistes : Daniel Mermet et Giv Anquetil
traduction : Sanae Lefebvre
réalisation : Khỏi Nguyen et Raphaël Mouterde

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Sur notre site

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Spécial infogrèveEnvoyez vos infos à infogreve@la-bas.org

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Macron, quand tu tires la chasse, pense à eux ! « MISÉRABLES ÉGOUTIERS » AbonnésVoir

Le

« Misérables égoutiers ! » C’est comme ça que l’avocat Richard Malka qualifie ceux qui ont publié les photos de son client Benjamin Griveaux. Une insulte pour les égoutiers, au moment même où ils se battent contre la réforme des retraites qui va repousser l’âge du départ, alors que les risques et la pénibilité de leur métier sont depuis longtemps reconnus. Un reportage avec les égoutiers en lutte contre ce mépris révoltant.

Hommage à Daniel Bensaïd en sept podcasts (ÉPISODE 07) Pour un socialisme du XXIe siècle Accès libreÉcouter

Le

« Si le postier et le philosophe sortent un livre et appellent à prendre parti, c’est qu’un grand évènement va se produire ! » Le 5 février 2009, Olivier Besancenot et Daniel Bensaïd étaient dans Là-bas si j’y suis pour parler de la refondation de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui se transformait alors en NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « Je reviendrai et je serai des millions ! »