Un reportage d’Anaëlle VERZAUX

Saint-Étienne-du-Rouvray, contre la division

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Il y a les profiteurs d’abîme, il y a ceux qui raccommodent. À Saint-Étienne-du-Rouvray, après les grandes pompes de l’enterrement du vieux prêtre assassiné, quand le beau monde est reparti avec le grand media circus, les habitants se sont retrouvés comme avant, chrétiens, musulmans, mécréants, peu importe car la différence n’est pas là.


C’est ce que voudraient faire croire Monsieur Valls, Madame Le Pen ou Madame Badinter, mais non la différence n’est pas là. Elle est dans une longue histoire sociale, de travail et de luttes communes où Nénette, Michèle, Amar et les autres trouveront le cœur, et la force, et le fil, et les aiguilles, et le temps qu’il faudra.

À la sortie de la cathédrale de Rouen, la foule a applaudi sur le passage du cercueil du Père Hamel, 86 ans, égorgé dans son église. Applaudissements, oui, c’est la société du spectacle. Et puis le monde d’en haut est reparti et on est resté là avec ceux d’en bas, ceux d’ici, musulmans, chrétiens, mécréants peu importe on vous le répète, on est resté là avec ceux de la France de tous les jours, ceux qui, loin des tambours, des trompettes et des caméras, recousent et réparent comme toujours, comme jadis sur les quais on réparait les voiles et les filets pour reprendre la mer. Mais ce sera un peu plus long cette fois-ci.

Un reportage d’Anaëlle VERZAUX réalisé en août 2016 :

reportage : Faut des moments comme ça pour se retrouver (EXTRAIT)

Les différentes séquences du reportage :

01. Sur le parvis de la cathédrale de Rouen

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportage : Anaëlle VERZAUX
montage : A.V. et Grégory SALOMONOVITCH
réalisation : Sylvain RICHARD

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Sur notre site

À écouter

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Aude Lancelin reçoit Arthur Messaud, de la Quadrature du Net Google et Facebook contre la démocratie AbonnésVoir

Le

Difficile de mobiliser les citoyens sur la question de la protection des données personnelles, ou des dangers que font courir aux libertés publiques des géants du web comme Google ou Facebook. C’est ce que tente de faire La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, qui intervient depuis 2008 dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, ou encore de la régulation des télécoms.

« Les idées qui traînent dans l’air » Naomi Klein : le coronavirus du capitalisme Accès libreVoir

Le

La crise est-elle une opportunité pour le capitalisme ? Va-t-il appliquer sa stratégie du choc pour nous faire avaler des choses qui nous semblaient impossibles il y a un mois ? Tout dépend des idées qui traînent dans le fond de l’air et de celles qui s’imposeront. Et justement, il y a, dans l’air, des idées qui pourraient nous être favorables.

Avec Martine Bulard du Monde diplomatique Retraites : pourquoi la bataille n’est pas finie AbonnésÉcouter

Le

« Nous avons obtenu le retrait de l’âge pivot, une victoire pour la CFDT ! » Voilà comment Laurent Berger, le patron de la CFDT, a salué la prétendue suspension de « l’âge pivot ». Une entourloupe du premier ministre pour gagner du temps et convaincre la CFDT de cesser le mouvement. Deux autres syndicats, l’UNSA et la CFTC, ont également salué les déclarations d’Édouard Philippe. Et cette semaine, le trafic reprend progressivement à la RATP et à la SNCF. Alors finie, cette grève ? Entérinée, cette réforme ? Pas tout à fait, après un mois et demi de grève, d’autres journées de mobilisation et de grève sont annoncées par les syndicats toujours opposés à la réforme. Et surtout, système à points, « âge d’équilibre » : les principales raisons de la colère des Français sont toujours là, dans le projet de loi du gouvernement.