Un reportage de Dillah Teibi et Kévin Accart

Notre-Dame-des-Landes, comment continuer de refaire le monde malgré la victoire ? Abonnés

Le

Hulot démission ! Macron trahison ! Non, c’était pas la joie partout ce samedi à Nantes. Venue souvent de loin, la foule célébrait joyeusement la victoire des zadistes de toutes confessions, mais de l’autre côté de Nantes, c’était la colère et la rage autour d’un cercueil où l’on jetait sa carte d’électeur, tandis que des avions au-dessus, de vrais avions, déchiraient le ciel. Peu après, à Notre-Dame-des-Landes, on mettait le feu à un grand avion, mais celui-là en bois. Et on dansait, et on chantait, et on se demandait aussi comment garder allumée cette joie de refaire le monde malgré la victoire.

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis