LES GRANDS REPORTAGES DE LÀ-BAS

1945, OKINAWA, SUICIDES COLLECTIFS FORCÉS

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

En 2010, LÀ-BAS était à OKINAWA, lieu de la dernière et de la plus sanglante bataille de la guerre du Pacifique. 300.000 morts en 82 jours, dont 150.000 civils soit 25% de la population.
Aujourd’hui encore un épisode monstrueux de la bataille d’Okinawa fait toujours polémique : les suicides collectifs forcés. En 1945, alors que les Alliés approchent du Japon, les autorités militaires japonaises donnent l’ordre à la population de tuer leurs proches et de se suicider pour ne pas se laisser torturer, violer et tuer par l’ennemi.
Sur place, nous avions rencontré Minoru Kinjo, artiste sculpteur engagé qui peuple son monde depuis quarante ans de figures de la bataille d’Okinawa.

Okinawa, la mémoire suicidée

Programmation musicale

- Miko : "The blossom"
- Ooioo : "Hewa hewa"

Reportage au Japon diffusé pour la première fois dans Là-bas si j’y suis le 08 juin 2010.


Minoru Kinjo (Photo : Daniel Mermet)


Les oeuvres de Minoru Kinjo racontent la bataille du Pacifique (Photo : Daniel Mermet)

Reportage : Daniel MERMET et Giv ANQUETIL
Réalisation : Khoï N’GUYEN et Raphaël MOUTERDE
Traduction : Atsuko USHIODA

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis