Sanofi, sanofric !

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis uniquement financé par les abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Le capitalisme nuit gravement à la santé !
Des produits qui sauvent des centaines de milliers de vies chaque instant dans le monde, des produits qui soulagent de la douleur, des produits indispensables, sortis de l’intelligence humaine, des produits qui aujourd’hui sont sous le contrôle d’immenses entreprises qui ne poursuivent qu’un seul but, le profit maximum.
Prenons SANOFI, première entreprise pharmaceutique française, vous en avez dans votre poche, dans votre salle de bain, près de votre lit. Première entreprise pharmaceutique française, n°5 mondiale, première entreprise en recherche et développement, 105 000 collaborateurs dont 27 000 en France. 35 milliards de chiffre d’affaire en 2012 (dont 5 milliards pour la recherche et développement).
Or SANOFI est passé d’une politique industrielle à une politique financière au profit de ses dirigeants et de ses actionnaires, les gros comme L’Oréal ou les fonds de pension, mais aussi les petits, comme des salariés de l’entreprise, et même au profit d’un tout petit actionnaire (83€) Gaylord van Wymeersch, par ailleurs reporter de Là-bas si j’y suis... Il a cru ce qu’on lui a dit : "Sanofi reverse 35% de ses 9 milliards d’Euros de bénéfice à ses actionnaires". Sympa, non ?
Sympa aussi, Sanofi avec les salariés de Montpellier et de Toulouse qui mènent la lutte depuis des mois contre un indispensable plan de restructuration. Mais tout s’arrange. D’après Arnaud Montebourg, c’est lui même qui les aurait sauvé. Sympa non ?
Reportage Gaylord Van Wymeersch

Programmation musicale :


- Alexis HK : "On peut apprendre"
- Tzitzimitl : "Petit actionnaire"
- Polémix et la Voix Off : "La bourse caquète"

Écouter l'émission

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.