17 octobre 1961, il y a 50 ans... (III)

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Écouter l'émission

Il y a 20 ans, en 1991, Là-bas si j’y suis consacrait une série de reportages à cette "Journée portée disparue", le massacre des Franco-Algériens de Paris manifestant pacifiquement par la police du Préfet Maurice Papon.

Depuis 20 ans, débats, études, films, chansons, actions militantes, ont remis cette date dans l’histoire commune et entraîné l’exigence d’une reconnaissance de ce crime d’État.

Programmation musicale :

- Cherif Kada Hadria : "10 10 1961"

A lire :

- "Le 17 octobre des Algériens", de Marcel Péju et Paulette Péju (2011)
- "Meurtres pour mémoire", de Didier Daeninckx (Futuropolis, 2011)
- "Paris 1961 - Les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire", de Jim House et Neil MacMaster (Tallandier, 2008)
- "Le 17 Octobre 1961 - Par les textes de l’époque", Gilles Manceron, (Les petits matins, 2011)
- "Ratonnades à Paris", de Paulette Péju (Editions de la Découverte, 2000)
- "Octobre 1961 - Un massacre à Paris", de Jean-Luc Einaudi (Hachette Pluriel, 2011)

A voir :

- Le court métrage d’animation « Octobre Noir » réalisé par Florence Corre et Aurel et produit par La Fabrique sera projeté à Paris, à la Courneuve, à Montpellier et à Lille dans les prochains jours. Plus d’information sur le site www.la-fabrique.com.
- "Ici, on noie les Algériens" de Yasmina Adi, sortie nationale le 19 octobre 2011. Plusieurs projections sont prévues en avant-première à Paris et en Province dans les prochains jours. Toutes les informations sur le site : www.icionnoielesalgeriens-lefilm.com.
- "Octobre à Paris" de Jacques Panijel. Le film tourné quelques semaines seulement après le massacre du 17 octobre est projeté à l’initiative du Collectif du 17 octobre 61 à Paris et en Province toute la semaine. Toutes les informations sur le site www.17octobre61.org.

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Lors de notre café repaire du 14 novembre, nous évoquerons la situation au ROJAVA, une résistance ignorée des grands média. Nous serons accompagné du président de l’association "Amitiés kurdes de Bretagne". Venez nombreux !

Dernières publis

Une sélection :

Psychiatrie. Reportage de Sophie Simonot au centre de jour Antonin Artaud de Reims Qui cache son fou, meurt sans voix AbonnésÉcouter

Le

La folie fait peur, la folie du fou, la folie de l’autre, mais aussi la folie du fou qu’on a en nous. En France, douze millions de personnes sont touchées chaque année par une maladie mentale. Un français sur cinq. Rien que la dépression affecte 2,5 millions d’entre nous. Or dans les hôpitaux, à Rouvray, à Amiens, comme ailleurs la machine gestionnaire a pris le pouvoir, la situation se dégrade autant pour les patients que pour les familles et les soignants. Jusqu’où ?

Un entretien de Daniel Mermet avec Claire Rodier et Catherine Wihtol de Wenden Claire Rodier : « La seule solution raisonnable, c’est l’ouverture des frontières » AbonnésLire

Le

Entre 2000 et 2016, les migrants ont dépensé 15 milliards d’euros pour passer. Dans le même temps, l’Europe a dépensé 13 milliards d’euros pour les empêcher de passer. Un gâchis énorme, des politiques absurdes qui profitent aux démagogues, des budgets et des énergies qui pourraient favoriser l’intégration au profit de tous. Prenez le temps de lire cet entretien de Daniel MERMET avec deux des meilleures spécialistes engagées depuis longtemps sur les politiques migratoires, Claire RODIER, cofondatrice du réseau Migreurop, juriste au Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés), et Catherine WIHTOL de WENDEN, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales.

Fin des cotisations, mort de la Sécu. Un entretien de Jérémie Younes avec Gérard Filoche Macron enterre la Sécu dans l’indifférence générale AbonnésVoir

Le

En supprimant les cotisations salariales chômage et maladie, Macron ne s’attaque pas qu’à nos salaires, il détruit aussi le principe fondateur de la Sécurité Sociale, son mode de financement autonome de l’État et des actionnaires : la cotisation. Pour Gérard Filoche, il s’agit d’un « retournement historique ».