Lumumba, un géant dormant

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article vous est offert, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis ne vit que grâce à vos abonnements. Sans vous, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Patrice Lumumba emmené en prison à Kinshasa, janvier 1961

Il y a cinquante ans, l’assassinat de Lumumba


Le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba, premier Premier ministre de la République démocratique du Congo indépendant, était assassiné. Retour sur une crime d’état.
Un reportage à Bruxelles et au Katanga
avec Giv Anquetil

Programmation musicale


- African Jazz : Indépendance cha cha
- Trio Bow : Année 59
- Joseph Kasabele : Table ronde 1960
« Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que, chaque fois qu’il y a au Viet Nam une tête coupée et un oeil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une régression universelle qui s’opère, une gangrène qui l’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et interrogés, de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent".
Discours sur le colonialisme, Aimé Césaire

A lire


- "L’assassinat de Lumumba", de Ludo de Witte (Karthala - janvier 2000)
- "Lumumba, un crime d’Etat. Une lecture critique de la Commission parlementaire belge.", de Colette Braeckman (Aden - avril 2009)

Écouter l'émission

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 01/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 02/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 03/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 04/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 05/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 06/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 07/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 08/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 09/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 10/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 11/12

    - MP3 -

  • Télécharger Emission du mercredi 19 janvier 2011 - 12/12

    - MP3 -

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DÉLIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous vendredi 23 Février au café repaire de Neuvy, pour une discussion autour de la question : "les animaux ont-ils des droits ?". Entrée libre et gratuite à partir de 18h30 au restaurant Le Gout des autres !

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

Dernières publis

Une sélection :

Un cours d’Autodéfense intellectuelle pour l’été Apprenez la langue de l’adversaire avec Olivier BESANCENOT AbonnésVoir

Le

Ne dites pas « cotisations sociales », dites « charges sociales », ne dites pas « vagues de licenciement », dites « plan de sauvegarde de l’emploi », ne dites pas « guichetier », dites « chargé de clientèle ». On connaît quelques-unes de ces entourloupes langagières, mais on ne mesure pas assez comment cette perversion du langage contamine les esprits et nous fait avaler l’idéologie dominante à notre insu. Contre cette violence verbale, Olivier Besancenot publie un Petit dictionnaire de la fausse monnaie politique.

[Extrait VIDÉO 08’58 + entretien RADIO 59’30]

Humanité et fermeté sont les deux mamelles de la France AbonnésVoir

Le

« C’est un projet de loi totalement équilibré. » Voilà comment le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb défend son projet de loi « Asile et immigration ». Pourtant, une trentaine d’associations ont déjà dénoncé une circulaire que le ministre de l’Intérieur souhaite maintenir : ce texte, signé par les ministres Gérard Collomb et Jacques Mézard, demande aux fonctionnaires de l’Office français de l’immigration et de l’intégration de vérifier la situation administrative des immigrés dans les centres d’hébergement d’urgence.

Aude Lancelin reçoit Arthur Messaud, de la Quadrature du Net Google et Facebook contre la démocratie AbonnésVoir

Le

Difficile de mobiliser les citoyens sur la question de la protection des données personnelles, ou des dangers que font courir aux libertés publiques des géants du web comme Google ou Facebook. C’est ce que tente de faire La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, qui intervient depuis 2008 dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, ou encore de la régulation des télécoms.

Travailler beaucoup moins, beaucoup mieux. SANS EMPLOI (Raphaël Liogier) Revenu universel ? Le POUR AbonnésÉcouter

Le

Vous hésitez entre Macron le révolutionnaire et Valls le révolté ? Voici un peu d’air frais pour vous sortir de ce captivant dilemme, un air de retour du droit à la paresse. Car, oui, nous en faisons de plus en plus en en faisant de moins en moins. C’est une constante dans l’histoire, de l’invention de la roue jusqu’à la révolution numérique, nous avons cherché à nous libérer de la torture du travail.

Aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire, nous produisons suffisamment de richesses pour satisfaire tous les besoins humains. Une excellente nouvelle, non ?