Luttes sociales

Godin, de l’utopie au réel (2)

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Suite du reportage de François Ruffin à Guise où Jean-Baptiste Godin fondait au XIX e siècle le familistère.
Ces ouvriers bénéficiaient d’une piscine, d’une bibliothèque, d’un théâtre. Il leur léguait une entreprise en autogestion.
Qu’en reste-t-il en 2005 ? Les salariés touchent le SMIC, se mettent en grève, vont à la Croix-Rouge toucher leur colis mais ne parviennent même pas à rencontrer leur patron.
Grand bond en arrière au Palais social...

Livres :


- Guy Delabre et Jean-Marie Gautier : Godin et la Familistère de Guise
(Société Archéologique de Vernins et de Thiérache)
Difficile à trouver, susceptible d’être disponible dans les bibliothèques
- Michèle Riot-Sarcey, Thomas Bouchet et Antoine Picon : Le dictionnaire des Utopies (Sejet)

Autre référence :


- Le Familistère de Guise
www.familistere.com

04 janvier 2006 - Godin, de l’utopie au réel (2)

Playlist de l’émission non encore disponible

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Vaccins : contre les brevets, pour un « pôle public du médicament » Désarmer les labos AbonnésÉcouter

Le

Pénurie de masques, pénurie de gel hydroalcoolique, pénurie de tests, et (enfin ?) pénurie de vaccins ! La pandémie a montré de manière spectaculaire ce qu’on savait déjà depuis quelque temps : une partie de la planète – y compris la France – n’a pas accès en quantité suffisante aux remèdes existants (vaccins ou médicaments) dont sa population aurait besoin.