Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

CLERMONT-FERRAND - Les cheminots en grève investissent brièvement les locaux de la direction

Les cheminots en grève contre la réforme des retraites ont procédé, mardi 7 janvier sur le parvis de la gare de Clermont-Ferrand, à l’enterrement symbolique de la SNCF comme établissement public industriel et commercial suite à sa transformation en société anonyme au 1er janvier 2020. Les cheminots, qui sont dans leur 34e jour de grève, souhaitaient ainsi marquer un temps fort avant la journée de grève interprofessionnelle du jeudi 9 janvier et les manifestations du samedi 11 janvier.

Toujours déterminés, certains responsables syndicaux présents lors du rassemblement avertissent sur le fait que la fin de la semaine va être déterminante pour la poursuite de la grève. « Nous n’allons pas pouvoir tenir tous seuls six mois, explique un délégué Sud Rail. Si les autres secteurs ne se mobilisent pas... »

Après le rassemblement, les cheminots ne sont dirigés vers le siège local de la SNCF, situé à quelques dizaines de mètres. Antoine Gigon-Depeiges, le directeur de la SNCF pour la zone, n’ayant pas répondu à la demande des grévistes d’être reçus, ceux-ci l’ont interpellé depuis la cour puis sont rentrés dans le bâtiment à sa recherche. Antoine Gigon-Depeiges est cependant resté introuvable, de même que la plupart des salariés présents qui avaient déserté le site à l’arrivée des grévistes. Seul un sapin de Noël, jeté par une fenêtre, est descendu à leur rencontre.

Voir toutes les brèves

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Aude Lancelin reçoit la sociologue Danièle Linhart Danièle Linhart : « Le management demande de faire un usage de soi rentable » AbonnésVoir

Le

Tout travail produit de la souffrance, tout système de production produit de la contrainte, en quoi l’entreprise contemporaine se distingue-t-elle sur ce point des systèmes du passé ? Pour en discuter, nous recevons aujourd’hui la sociologue Danièle Linhart, directrice de recherche émérite au CNRS, auteure de nombreux travaux sur la question, parmi lesquels La comédie humaine du travail.

TRUMP SUR LE TRÔNE. À Boston, après les élections américaines, un entretien exclusif avec NOAM CHOMSKY NOAM CHOMSKY : Trump est-il une menace pour le monde ? AbonnésVoir

Le

Pour Noam CHOMSKY, depuis plusieurs années, les États-Unis sont mûrs pour l’avènement d’une figure autoritaire. Celui que MICHAEL MOORE décrit comme « lamentable, ignorant, clown à mi-temps et sociopathe à plein-temps » est élu président des États-Unis. Voici Ubu Roi à la Maison-Blanche.

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?