LÀ-BAS Hebdo n°16

UN CHIEN DANS UN JEU DE QUILLES Abonnés

Le , par L’équipe de Là-bas

Colère, rejet, mépris, le bouquin d’Emmanuel Todd ne plaît pas du tout aux voyageurs de première classe. La classe moyenne se rebiffe, les réacs réagissent, la petite bourgeoisie intellectuelle perd son sang-froid. Un simple livre peut donc encore secouer le beau monde jusqu’au premier ministre dans les colonnes du même nom. Nous recevrons Emmanuel Todd la semaine prochaine. En attendant en voilà des livres et des idées. Et des chansons.
- François CUSSET, une brève histoire de la gauche radicale états-unienne
- Georges CORM, « Pensée et politique dans le monde arabe »
- et trois cerises sur le gâteau, trois fraîches cerises...
Deux invités nous aident à comprendre la pensée politique des États-Unis d’une part, et celle du monde arabe d’autre part. Les spectateurs du film Howard Zinn, une Histoire populaire américaine s’interrogent souvent sur l’influence réelle des figures de la gauche intellectuelle aux États-Unis. Quelle place Howard ZINN, et les autres, tiennent-ils dans le paysage intellectuel et politique américain ? François CUSSET, professeur d’études américaines, revient sur l’Histoire de la gauche américaine jusqu’au mouvement Occupy Wall Street.
À l’heure où la confusion et le racisme sont entretenus en France à l’égard des musulmans, Georges CORM détisse le lien entre politique et religieux dans son dernier livre « Pensée et politique dans le monde arabe ». En rappelant que monde arabe et Islam ne se confondent pas, et en dessinant un avenir profane pour le monde arabe, renvoyant dos-à-dos islamophiles et islamophobes.

LÀ-BAS Hebdo n°16 (extrait)

Les différentes séquences de l’émission
01. L.E.J. : « Seine-Saint-Denis Style »

01. L.E.J. : « Seine-Saint-Denis Style »

Après quelques messages parmi ceux que vous avez laissés sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37, on commence avec l’énergie de Lucie, Élisa et Juliette du groupe L.E.J., qui reprennent un titre de NTM : Seine-Saint-Denis Style.

L.E.J. (©YouManBeing)


02. François CUSSET : la gauche américaine

François CUSSET est l’auteur de La décennie : le grand cauchemar des années 1980, à laquelle nous avions consacré une série d’émissions en 2007. Professeur d’études américaines à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, il nous aide aujourd’hui à comprendre l’influence aux États-Unis de figures de la gauche intellectuelle comme Noam Chomsky ou Howard Zinn : leur importance réelle dans la scène intellectuelle américaine pose question aux spectateurs du film Howard Zinn, une Histoire populaire américaine.


03. Lucie, Élisa et Juliette de L.E.J.

François CUSSET revient sur les mouvements contemporains de la gauche américaine, comme Occupy Wall Street, dont le bilan est critiqué par une partie de la gauche traditionnelle. Thomas Frank par exemple regrettait dans un article du Baffler un mouvement qui n’avait d’autre horizon que sa propre organisation horizontale et exemplaire :

« Malheureusement, un tel programme ne suffit pas. Bâtir une culture de lutte démocratique est certes utile pour les cercles militants, mais ce n’est qu’un point de départ. Occupy Wall Street n’est jamais allé plus loin ; il n’a pas déclenché une grève, ni bloqué un centre de recrutement, ni même occupé le bureau d’un doyen d’université. Pour ses militants, la culture horizontale représente le stade suprême de la lutte : « Le processus est le message », entonnaient en chœur les protestataires. »

L.E.J. nous dévoile l’une de leurs compositions, Saine Sainte Nitouche, qui fera partie de leur premier album, avant de nous raconter leur parcours depuis leur enfance à Saint-Denis jusqu’à la Maîtrise de Radio France et le Conservatoire.


04. Georges CORM : pensée et politique dans le monde arabe

Historien, économiste, et même ancien ministre des Finances du Liban, Georges CORM dissèque le lien entre politique et religieux au sein du monde arabe dans son livre « Pensée et politique dans le monde arabe : contextes historiques et problématiques, XIXe-XXIe siècle » (éditions La Découverte).

dessin : Daniel MERMET


05. Georges CORM : islamophiles et islamophobes

« C’est l’Islam tout entier qui pose un problème à notre pays. Je dis les choses telles que je les pense. D’abord nous sommes aujourd’hui entrés (...) dans une troisième Guerre mondiale : c’est l’islamofascisme. D’accord ? Alors certes, ce n’est pas une guerre de même nature que les autres, mais c’est une guerre avec des cinquièmes colonnes rampantes qui dans la plupart de nos démocraties avancent comme des lâches camouflés derrière des réseaux sociaux. » Voilà notre motodidacte, Christian ESTROSI, qui fait rire malgré lui le public du Lieu-Dit avec son numéro anti-musulmans. Mais pour Georges CORM le danger est réel d’attribuer le terrorisme à la théologie musulmane, en niant les causes géopolitiques et économiques.


06. Hervé KEMPF se lâche

Hervé KEMPF se lâche sur les socialistes après avoir entendu Bruno LE ROUX défendre la loi sur le renseignement, mardi 05 mai sur France Inter : « Des électeurs viennent me voir en me disant "Mais vous, à la limite, vous pouvez, mais l’outil tel que vous allez le mettre en place peut être mal utilisé demain par d’autres." Et bien faites-en un critère de choix pour le jour où vous choisirez ceux qui doivent assumer les responsabilités. »


07. Gérard MORDILLAT : à quoi servent les musées ?

Les musées, derniers gestes majeurs de l’action politique ? Gérard MORDILLAT voit fleurir les musées comme autant de coquilles vides, d’affichages architecturaux sans lien avec les œuvres qu’elles sont censées accueillir.

Le centre Paul Klee à Berne, conçu par l’architecte Renzo Piano


Merci à Hossein et à l’équipe du Lieu-Dit.

Musique : Lucie, Élisa et Juliette du groupe L.E.J., devant le public du Lieu-Dit :
- Seine Saint-Denis Style, de NTM, interprété par L.E.J.
- Can’t Hold Us, de Macklemore, interprété par L.E.J.
- Saine Sainte Nitouche, de L.E.J.
- El Duce de leche, de Tryo, interprété par L.E.J.
- Tous les mêmes, de Stromae, interprété par L.E.J.

N’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Présentation : Daniel MERMET
Réalisation : Guillaume GIRAULT
Montage : Grégory SALOMONOVITCH
Répondeur : Stéphanie FROMENTIN
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Qui sont ces gilets jaunes ? Que veulent-ils au juste ? Jusqu’où iront-ils ? Et bien, venez leur poser la question ! Le Café repaire d’Angers vous invite à venir les rencontrer mardi 26 mars.

  • Laurent et Oliv’, deux beaux perdreaux matures rebelles, en manque de "repaires" dans leurs Yvelines verdoyantes, se lancent dans la crétaion d’un repaire. Pour ce faire on vous propose un premier rendez-vous pour faire connaissance, l’état des lieux et des envies de cette nouvelle aventure, ça ce (...)

  • Café repère du 20ème ! En général, pas de thème défini, chacun vient avec ses propositions et l’envie d’échanger et de partager. Pour celles et ceux qui le souhaitent la soirée se prolonge autour d’une bonne table !

Dernières publis

Une sélection :

Un entretien de Daniel Mermet avec Daniel Bensaïd (2009) Daniel Bensaïd : Marx, mode d’emploi Accès libreÉcouter

Le

« À la place de l’ancienne société bourgeoise, avec ses classes et ses antagonismes de classes, surgit une association où le libre développement de chacun est la condition du libre développement de tous. » Telle fut l’utopie de Marx et Engels, une utopie toujours partagée par des millions de femmes et d’hommes, mais une utopie qui fut souvent récupérée, détournée et pervertie. Maintes fois jeté dans les poubelles de l’histoire, Marx revient aujourd’hui dans la lutte contre la violence capitaliste. Le bicentenaire de sa naissance fournit l’occasion de (ré)écouter ces deux émissions de 2009 avec Daniel Bensaïd, auteur de Marx, mode d’emploi, avec des illustrations de Charb (La Découverte, 2009).

Les prisons sont pleines mais elles sont vides de sens. Un rapport sur l’horreur carcérale PRISON, t’es moins qu’un rat AbonnésVoir

Le

On marche dans la merde de rat dans la prison, il y en a partout, on est bouffé par les poux et les punaises de lits, la bouffe est pourrie, on est neuf par cellule, on se fait cogner par les surveillants.

Cette fois, c’est la prison de Fresnes qui fait l’objet d’un rapport explosif. Nous recevons Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, et Yoan Karar, surveillant membre du Syndicat National Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE.

À La Courneuve, les « gilets rouges » de la CGT réinventent un service public au service du public AbonnésÉcouter

Le

« L’électricité, c’est la vie, et nous, on est des "gilets rouges" ! » La formule est de Nicolas Noguès, un militant CGT. Avec des collègues syndicalistes, il occupe une ancienne boutique EDF à la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Leur opération a débuté le 14 novembre 2018, soit trois jours avant le premier acte des « gilets jaunes ». Alors c’est vrai, c’est moins spectaculaire. Et du coup, il y a moins de journalistes pour couvrir l’événement. Pourtant, là aussi, dans ce coin du 93, il est question de proximité et d’accès aux services publics pour des usagers sacrifiés sur l’autel de la dématérialisation.