Partie 4 : Pierre Rimbert

Quand Google avoue trier les sites d’information

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Dernière partie de notre rencontre avec l’équipe du Monde diplomatique du mois de janvier, avec Pierre Rimbert : « censure et chaussettes roses ».

« L’un, Google, prétend "organiser l’information du monde et la rendre universellement accessible et utile". L’autre, Facebook, veut "rapprocher le monde" en connectant les gens. Chaque jour, plus d’un milliard de personnes utilisent ces services comme s’ils échappaient aux pesanteurs politiques avec autant d’agilité que leurs maisons mères esquivent leurs obligations fiscales. Générés par de froid algorithmes, les résultats d’une requête ou la sélection du fil d’actualité nous paraissent aller de soi : déformés par la publicité, certes, mais imperméables à l’idéologie. On n’accuserait pas un tuyau de gauchisme ou d’atlantisme. On devrait. »

Un entretien de Jonathan Duong avec Pierre Rimbert.

page 02 du Monde diplo : « Censure et chaussettes roses », un article de Pierre Rimbert

Programmation musicale :
- The Truth : The Fake News Song

Merci à Pierre Rimbert.

Merci aussi à Sophie Durand-Ngô du Monde Diplomatique.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis