Pour un programme de PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE. Avec le sociologue Razmig Keucheyan

Monde d’après : mode d’emploi

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

Johann Wenzel Peter, Adam et Ève au Paradis Terrestre, huile sur toile, 2,47 m × 3,36 m (détail)

Demain, le paradis ? Ce n’est pas certain. Mais quel avenir avec ce choc énorme ? Il est urgent de faire front face à un pouvoir qui va revenir comme avant, mais en pire. Voici le projet de deux chercheurs, Razmig Keucheyan et Cédric Durand, une PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE avec un programme en cinq points :
- un contrôle public de l’investissement,
- une garantie de l’emploi,
- la relocalisation de l’économie,
- une délibération démocratique,
- la justice environnementale.

[RADIO] Monde d’après : mode d’emploi [INTÉGRALE]

« Le jour d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour aux jours d’avant. [1] » On aimerait tellement que cette phrase d’Emmanuel Macron ne soit pas qu’une jolie formule creuse de plus dans la bouche d’un président de la République désemparé et roublard.

S’il en était besoin, l’épidémie mortelle qui a bouleversé nos vies depuis plusieurs mois a achevé de démontrer l’absurdité et la dangerosité du système économique et politique qui régit nos vies. Hier, on connaissait déjà les dégâts humains et sociaux qu’engendrait quotidiennement le néolibéralisme : exploitation, délocalisations, plans sociaux, chômage, pauvreté, misère…

Aujourd’hui, la pandémie montre que l’urgence écologique n’est plus une épée de Damoclès mais une réalité : les bulldozers qui rasent les forêts ont chassé les animaux vers un monde humain hyperconnecté et interdépendant, où il n’a fallu à un virus d’origine animale que quelques semaines pour prendre l’avion et faire le tour du monde.

Alors demain. Demain, quoi ? Demain, on met nos masques, on ferme les yeux, on tourne la page et on recommence comme avant ? Ou bien on profite de cette occasion unique dans l’histoire humaine pour se dire : et si on arrêtait avec toutes ces conneries qui nous ont foutu la gueule dans le mur et si on faisait autrement ?

Tout le monde s’accorde à dire que le monde d’après ne sera pas comme avant, mais tout le monde n’a pas forcément de solution, et surtout tout le monde n’a pas la même solution. On entend déjà certains dire qu’il faudrait suspendre les mesures écologiques, travailler plus et déroger au droit du travail, comme si une plus grosse dose d’un alcool encore plus fort serait le bon remède pour guérir un alcoolique.

Pour l’économiste Cédric Durand et le sociologue Razmig Keucheyan, la solution passera par une « planification écologique ». Razmig Keucheyan a pris le temps de nous détailler les cinq points de ce programme. Prenez le temps de l’écouter : les idées sont là, il ne reste qu’à les appliquer !

Jonathan Duong

Un entretien de Jonathan Duong avec Razmig Keucheyan, co-auteur avec Cédric Durand de l’article « L’heure de la planification écologique » dans Le Monde diplomatique de mai.

Programmation musicale
- Ludwig Von 88 : Pour en finir avec le futur
- Zoufris Maracas : Et si demain

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour notre réunion de ce lundi 28, le repaire de Bennecourt vous propose de visionner le film "J’veux du soleil !"de François Ruffin, la projection débuterait vers 19h (pétant...) pour se finir vers 20h20. Suivra le repas qui sera aussi l’occasion de se retrouver et débattre autour de la séquence (...)

Dernières publis

Une sélection :

Une nouvelle série de reportages en 18 épisodes À qui voulez-vous casser la gueule ? [L’INTÉGRALE] AbonnésÉcouter

Le

Bien sûr, on est contre la violence, bien sûr, la violence, c’est pas bien. Pourtant, les « gilets jaunes » ont montré qu’en politique, il ne restait guère que la violence pour se faire entendre et malgré ça, les Français continuent de les soutenir. Et vous, à qui voudriez-vous casser la gueule ? Macron, bien sûr ! Mais sinon ? Votre chef, votre mari, votre prof ou qui encore ?

PERQUISITION, ASSIGNATION, ATTENTION DÉRIVE SÉCURITAIRE AbonnésÉcouter

Le

3 021 perquisitions en deux mois. Résultat ? Nul. À peine quatre procédures antiterroristes au total. Même les policiers dénoncent l’inefficacité et les dérives de l’état d’urgence. De même les assignations à résidence, 385 en deux mois. Quel résultat ? Suspicion, discrimination, islamophobie, les témoignages foisonnent. Une répression inefficace qui risque au contraire de radicaliser. Et qui sont ces perquisitionnés et ces assignés ?

ATTENTION DÉRIVE SÉCURITAIRE, un reportage radio d’Anaëlle Verzaux [45:55]

Aude Lancelin reçoit Juan Branco Macron ou la tentation autoritaire AbonnésVoir

Le

Juan Branco est l’avocat français de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks. Régulièrement, ils se rencontrent à Londres, dans l’ambassade d’Équateur, où Assange vit toujours reclus. Juan Branco porte un regard informé sur les périls que font peser sur nos libertés la raison d’État, autant que les nouvelles oligarchies intimement liées au pouvoir politique.

Saluons le courage de nos policiers qui se battent héroïquement ! FARIDA, INFIRMIÈRE CRIMINELLE, 1m55… Accès libreVoir

Le

Soignants, blouses blanches, bravo à nos héros ! Ça, c’était hier. Aujourd’hui, voilà une infirmière par terre, blessée, menottée, en garde à vue. On salue le courage de la police de Macron contre une femme d’1m55, jetée à terre, asthmatique et qui réclame sa Ventoline. Farida a reconnu avoir jeté deux cailloux sur les flics.