LÀ-BAS HEBDO n°23

IMPOSER LA MORALE AU PETIT PEUPLE TOUT EN LÉCHANT LE CUL DES RICHES Abonnés

Le

Là-bas Hebdo n°23 au Lieu-Dit

Enseigner la morale et le civisme dans toutes les écoles tout en laissant courir les Cahuzac, les Bettencourt et tous les grands voleurs de fonds. Caricature ? Oui, mais en dessous de la réalité. En France chaque année l’évasion fiscale fait perdre 60 à 80 milliards d’euros au Trésor public. C’est de l’argent volé dans la poche de chacun, volé sur le bien public, sur l’activité, sur l’emploi, sur la santé, sur les retraites, sur l’éducation, sur nos vies.

LÀ-BAS Hebdo n°23 (extrait)
Cliquez sur la flèche, en-dessous du lecteur, pour écouter dans une autre fenêtre et continuer à naviguer sur le site
(Dessin : Manfred Deix)

Régulièrement, enquêtes et reportages révèlent de nouveaux scandales suivis de discours officiels et offusqués suivis de mesures qui sont aussitôt déjouées par une armée de banquiers et d’avocats fiscalistes. Toutes les recherches montrent que cet énorme système tient grâce à la complicité des pouvoirs publics et notamment du ministère des finances. Mais les grands médias sont là pour nous faire gober l’austérité, la crise, les déficits publics, et nous parler d’autres choses, de jolies choses, de morale, de civisme et de « grandes mobilisations de l’école pour les valeurs républicaines ».

Car il y a eu Charlie. Il y a eu Charlie et des Pas Charlie. Vous vous souvenez, dans les collèges, ces refus de la minute de silence ? Ce fut une panique dans la paroisse. Comment peut-on ne pas être Charlie ? Et que faire contre ces déviants, ces opposants, ces graines de terroristes ? Ces sauvages habitants des territoires perdus de la République ? Il faut la laïcité. Voilà la solution, voilà la gousse d’ail et le crucifix pour faire reculer le vampire terroriste de nos écoles. Soit, mais est-ce que ça pourrait marcher aussi contre les spéculateurs, des cours de laïcité, de morale et de civisme ?

LÀ-BAS Hebdo n°23, avec, autour de Daniel Mermet :
- LAURENCE DE COCK, enseignante en histoire-géographie, chercheuse en sciences de l’éducation, et membre fondatrice du collectif « aggiornamento hist-geo »
- IANNIS RODER, professeur d’histoire géographie en Seine Saint Denis, auteur du livre Tableau noir. La défaite de l’école, paru en 2008 aux éditions Denoël
- MICHEL PINÇON et MONIQUE PINÇON-CHARLOT, sociologues, auteurs de Tentative d’évasion (fiscale), une enquête à paraître le 10 septembre aux éditions Zones.
- Le rappeur ROCÉ dernier album, « Gun’z & Rocé » (2013)
- Et ... DIDIER PORTE


Les différentes séquences de l’émission :

01. Vos messages sur LE RÉPONDEUR (14’40)

Rocé - Là-bas Hebdo n°23

01. Vos messages sur le répondeur

Quelques messages parmi ceux que vous avez laissés sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37, puis un premier morceau de Rocé devant le public du Lieu-Dit !


02. LA LAÏCITÉ EST-ELLE EN DANGER À L’ÉCOLE ? (33’05)

Laurence De Cock et Iannis Roder - Là-Bas Hebdo n°23

La laïcité mais à quelle sauce ? Indéniable conquête, la laïcité est devenue un bouclier pour défendre une certaine identité française, plutôt blanche, plutôt chrétienne, plutôt « de souche », bref, un gourdin pour islamophobe.

Débat avec Laurence de Cock, enseignante en histoire-géographie et membre fondatrice du collectif « aggiornamento hist-geo », et Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie en Seine-Sain -Denis.

ROCÉ, le "rappeur philosophe" :
« Je me fais discret. J’avance de bouche à oreille avec le plus de conscience possible en essayant de changer les choses sur le temps long. »


03. TENTATIVE D’ÉVASION (fiscale) (24’51)

Vingt ans ! Notre première émission avec les Pinçon-Charlot, c’était en 1995 et franchement leur succès nous fait plaisir. « Comme il y des lanceurs d’alerte, nous sommes des lanceurs de conscience  » disent-ils.

Cette fois ils s’attaquent à l’énorme scandale de l’évasion fiscale afin de « battre en brèche le pouvoir symbolique lié à l’opacité de la spéculation financière, à la cupidité et au cynisme des plus riches mobilisés pour accumuler toujours plus d’argent. »

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot sont sociologues, anciens directeurs de recherches au CNRS. Leur dernier livre Tentative d’évasion (fiscale) paraîtra le 10 septembre aux éditions Zones.


04. DIDIER PORTE AIME MACRON ! et suite avec ROCE (11’12)

Didier Porte - Là-bas Hebdo n°23

Viré de RTL Didier PORTE est à la rue avec ses quatre enfants.Voila peut-être la cause de sa soudaine prise de conscience.


Et surtout, le grand évènement à venir c’est L’HUMA SI J’Y SUIS

Samedi 12 et dimanche 13 septembre, nous serons toute la journée en DIRECT depuis la fête de l’Humanité, dans la halle NINA SIMONE. Musique, reportage, débats, rencontre, douze heures de direct sur le net, en accès libre grâce aux 22 000 abonnés qui nous ont rejoint depuis un an. C’est en effet à la fête de l’HUMA il y a tout juste un an que nous lancions notre première campagne d’abonnement. Grace à vous tous LA-BAS a pris son envol ! Mais ce n’est qu’un début, LA-BAS CONTINUE ...


Merci aussi à Hossein et à l’équipe du Lieu-Dit.

Et n’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Présentation : Daniel MERMET
Réalisation : Franck HADERER
Préparation : Anaëlle VERZAUX et Jonathan DUONG
Préparation et Répondeur : Grégory SALOMONOVITCH

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

Abonnez-vous pour accéder à tous nos contenus, c’est très simple !

Depuis 1989 à la radio, Là-bas si j’y suis se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante. L’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Je m'abonne J'offre un abonnement

Déjà abonné.e ?
Identifiez-vous

Sur notre site

Dans les livres

  • Tentative d’évasion (fiscale)

    Les deux sociologues, spécialistes de la grande bourgeoisie et des riches, se font enquêteurs de choc. Inspirés par Jérôme Cahuzac et Liliane Bettencourt, ils ont décidé, à leur tour, de planquer leur (maigre) magot. Un jeu de rôle édifiant qui va mener ces vrais-faux espions au cœur du système de l’évasion fiscale. Ils racontent en détail ce petit monde doré du pognon où spéculation financière, opacité cupidité et cynisme ne servent qu’à mobiliser les plus riches à accumuler toujours plus d’argent.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour ce café repraire d’Octobre à Vierzon, deux villageois de Tarnac viendront nous raconter leur histoire, et leur point de vue sur le traitement médiatique de l’affaire du groupe de "Tarnac". Venez nombreux

  • Le café repaire de La Rochelle vous invite le 19 octobre prochain à 20h à la librairie "Les Rebelles ordinaires" (rue des trois Fuseaux à La Rochelle) à venir partager son prochain débat : "Mise en place de la Flat Tax, hausse de la CSG, réforme de la taxe d’habitation, prélèvement à la source...la (...)

Dernières publis

Une sélection :

De notre envoyé spécial au-delà du périphérique Dillah TEIBI, notre correspondant de guerre sociale Attention, ça bouge dans les quartiers ! AbonnésÉcouter

Le

Vous connaissez les pyramides, Venise et le palais du grand Lama, mais Aulnay-sous-Bois, vous connaissez, le nord d’Aulnay-sous-Bois ? C’est le genre d’endroits où les médias font des reportages sur la drogue, le voile, le viol et les djihadistes, c’est là que les sociologues engagés font leur « terrain », c’est là que les candidats aux élections viennent tous les cinq ans, c’est là que le président des riches, récemment, a rendu visite pour faire des selfies avec les habitants.

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.

Un entretien de Daniel Mermet avec Geoffroy de Lagasnerie Geoffroy de Lagasnerie : « Il n’y a pas d’intellectuel de droite » AbonnésVoir

Le

Pourquoi dialoguer avec Finkielkraut ou Zemmour ? Ça ne sert à rien, « il n’y a pas d’intellectuel de droite », répond le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie. « La définition de la gauche, c’est l’incommensurabilité à la droite. C’est-à-dire que nous n’avons, avec la droite, aucun terrain d’accord. Nous ne sommes pas dans une position de débat, mais dans une position d’affrontement. C’est "une lutte – comme disait Bourdieu à propos de Manet et de l’Académie – à la vie, à la mort". » Contrairement à ce qu’on laisse croire, la force de la gauche aujourd’hui, c’est d’être « imaginatrice », « inventive » et d’avoir « une pensée ». À propos des médias, des révolutions symboliques, de Mai 68, des quartiers populaires ou encore de la politique pénale, Geoffroy de Lagasnerie prouve que la gauche peut encore avoir une pensée stimulante et enthousiasmante.

Nos grands entretiens à lire à tête reposée Jean Ziegler : « Le capitalisme tue, il faut qu’il disparaisse » AbonnésLire

Le

Camarades esclaves, exigeons des boulets moins lourds, demandons des chaînes plus longues, réclamons une réduction des coups de fouet ! Ou bien camarades, levons-nous, prenons les armes et pendons les tyrans. Vous souriez ? Oui, mais la question est toujours : réforme ou révolution ? Pour notre ami Jean Ziegler, c’est clair : le capitalisme n’est ni amendable, ni réformable. Voici la retranscription de l’entretien enregistré en mai dernier à l’occasion de la parution de son livre, Le Capitalisme expliqué à ma petite-fille (en espérant qu’elle en verra la fin) (Le Seuil, 2018).