Dans le Diplo de janvier [INTÉGRALE]

Le

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement
[RADIO] Dans le Diplo de janvier [INTÉGRALE]

Un entretien de Jonathan Duong avec l’équipe du Monde diplomatique de janvier.


Écoutez l’émission par chapitres :

01. Pierre Rimbert : capitalisme autoritaire contre capitalisme libéral

01. Pierre Rimbert : capitalisme autoritaire contre capitalisme libéral

« De part et d’autre de l’Atlantique, la montée en puissance de dirigeants conservateurs et nationalistes place les partisans du projet européen et des "sociétés ouvertes" sur la défensive. L’Allemagne voit ainsi s’éloigner deux alliés stratégiques : l’Europe centrale, gagnée par l’autoritarisme, et l’Amérique, tentée par l’unilatéralisme. Ce mouvement sonne-t-il le glas de l’ère libérale ? »

pages 01, 12 et 13 du Monde diplo : « De Varsovie à Washington, un Mai 68 à l’envers », un article de Pierre Rimbert

02. Évelyne Pieiller : les pirates ne font pas de politique

02. Évelyne Pieiller : les pirates ne font pas de politique

« Rebelles et hors-la-loi font peau neuve. Au cinéma, dans l’édition...et dans l’action. Ils lancent des raids sur la réalité consensuelle pour en démonter le mensonge ou faire advenir un moment de joie. Mais, si la figure du pirate fait à nouveau rêver, quel message diffuse sa transgression des lois ? »

page 27 du Monde diplo : « Antigone et les pirates », un article d’Évelyne Pieiller

03. Rémi Carayol : au Burkina Faso, syndicats historiques contre organisations « champignons »

« Lors du soulèvement burkinabé ayant mené à la chute de Blaise Compaoré en 2014, un schisme était apparu entre les forces de changement "historiques", au premier rang desquelles les syndicats, et les organisations dites "champignons" qui émergèrent alors. L’effet d’une cassure générationnelle, mais aussi de divergences stratégiques et idéologiques. Qui demeurent sur fond de déception. »

pages 06 et 07 du Monde diplo : « Au Burkina Faso, deux conceptions de la révolution », un article de Rémi Carayol

04. Pierre Rimbert : quand Google avoue trier les sites d’info

« L’un, Google, prétend "organiser l’information du monde et la rendre universellement accessible et utile". L’autre, Facebook, veut "rapprocher le monde" en connectant les gens. Chaque jour, plus d’un milliard de personnes utilisent ces services comme s’ils échappaient aux pesanteurs politiques avec autant d’agilité que leurs maisons mères esquivent leurs obligations fiscales. Générés par de froid algorithmes, les résultats d’une requête ou la sélection du fil d’actualité nous paraissent aller de soi : déformés par la publicité, certes, mais imperméables à l’idéologie. On n’accuserait pas un tuyau de gauchisme ou d’atlantisme. On devrait. »

page 02 du Monde diplo : « Censure et chaussettes roses », un article de Pierre Rimbert

Programmation musicale :
- Debademba : Thomas Sankara
- Jp Manova : Sankara
- The Truth : The Fake News Song

Merci à Pierre Rimbert, Évelyne Pieiller et Rémi Carayol.

Merci aussi à Sophie Durand-Ngô du Monde diplomatique.

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Mourir pour des idées, un mythe dépassé ? Deux entretiens de Daniel Mermet avec Arthur et Siyah « – Tu as tué ? – Oui, sans doute. » Témoignages exclusifs de combattants français contre Daech AbonnésÉcouter

Le

Djihadistes, islamistes, on a beaucoup parlé de ces Français radicalisés partis combattre aux côtés de Daech, mais beaucoup moins des autres, de ces volontaires français qui, au contraire, sont allés se battre contre Daech, contre l’État islamique, aux côtés des Kurdes du Rojava. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quel est cet anarcho-communo-féminisme dont ils se réclament ? Quel est ce Rojava pour lequel ils se disent prêts à mourir en martyr ? Écoutez les témoignages de deux d’entre eux, deux parcours, deux engagements, à l’heure où « mourir pour des idées » semble un mythe dépassé.

[TEXTES À L’APPUI] Entretien avec Cornelius Castoriadis (novembre 1996) LE TRIOMPHE DE L’INSIGNIFIANCE Accès libreLire

Le

Il y aura vingt ans cette année, nous avons diffusé cet entretien avec Cornelius CASTORIADIS, quelques mois avant sa mort, un entretien fondamental et lumineux, qui est devenu une référence et une source d’inspiration pour beaucoup d’auditeurs de LÀ-BAS.

En voici la transcription dans la collection des TEXTES À L’APPUI que nous vous proposons désormais.

CONTRE L’ÉCOLOGIE DE MARCHÉ (RADIO 50’51) ANDRÉ GORZ, LEUR ÉCOLOGIE ET LA NÔTRE Accès libreÉcouter

Le

« Une politique écologiste est une politique nécessairement anticapitaliste » Dés le début des années 70, André GORZ, le père spirituel de l’écologie politique, dénonçait la récupération de l’écologie par la puissance capitaliste. La COP21 a montré la totale domination des grandes entreprises sur les États. On dit merci à EDF, Exxon, BNP-Paris Bas, Chevron et tout leurs amis qui ont financé la conférence. Grâce à vous désormais les tigres ne mangeront que de la salade verte. Pour ceux qui en douteraient, nous vous proposons cette heure avec André GORZ (...)

Entretien, Daniel Mermet avec Christophe Fourel. (Archives de l’émission « À voix nue » (France Culture, Marie-France Azar, 1991).

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.