LÀ-BAS Hebdo n°6

Comment reconnaître un antisémite ?

Le , par L’équipe de Là-bas

Cet article est en accès libre grâce aux abonnés modestes et géniaux, mais…

…sans publicité ni actionnaires, Là-bas si j’y suis est uniquement financé par les abonnements. Sans les abonnés, il ne nous serait pas possible de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre indépendance  : rejoignez-nous  !

Je m'abonne J'offre un abonnement

(dessin : Daniel Mermet)

Pas mal d’abonnés nous ont demandé de mettre cette émission en libre accès, alors écoutez-la ici, et partagez-la, faites-la circuler !
En attendant notre 7/9 NEUF on est encore obligé d’écouter les autres. Et on n’a pas été déçu le 17 février par l’invité de France Inter, Dominique Reynié. Un expert permanent dans tous les médias, professeur à Sciences Po, directeur de la fondation Fondapol, et qui était venu sur France Inter pour nous aider à démasquer les antisémites d’aujourd’hui, à savoir, selon les expertises de cet expert : les électeurs de Marine Le Pen, les « Français musulmans », les électeurs du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon.
Si certains auditeurs ont peut-être avalé leur café de travers, les journalistes de France Inter n’ont pas trouvé grand chose à redire et même Bernard Guetta a gratifié son public d’une définition définitive du sionisme. Malgré la léthargie ambiante, les propos entendus ont suscité quelques émois. Des poursuites en diffamation sont envisagées. Éric COQUEREL, coordinateur général du Parti de Gauche, a obtenu un droit de réponse dans l’émission du lendemain matin. Nous l’avons invité aujourd’hui avec Nonna MAYER, sociologue et politologue, Dominique VIDAL et Michèle SIBONY, vice-présidente de l’UJFP, l’Union Juive Française pour la Paix.

LÀ-BAS HEBDO n°6 (26/02/2015)


Retrouvez les différentes séquences de l’émission :

Il y a des tas de manières d’être antisémite
Il y a des tas de manières d’être antisémite

Une grave montée d’antisémitisme en France ? La sociologue et politologue Nonna MAYER critique sévèrement le sondage de l’IFOP et de la Fondapol sur lequel s’appuie Dominique Reynié pour démasquer les antisémites en France. Un manque de sérieux dans la méthode et dans l’analyse de ce sondage que dénonce Nonna MAYER, pour qui « il faut parler de l’antisémitisme avec rigueur. »

Nonna MAYER : « Il y a des tas de manières d'être antisémite » (extrait)
par Là-bas si j'y suis

Éric COQUEREL réagit à l’accusation de Dominique REYNIÉ
Partie 2 : Éric COQUEREL

Antisémites, les proches du Front de gauche et les électeurs de Mélenchon ? Éric COQUEREL, conseiller régional et coordinateur général du Parti de Gauche répond aux insinuations malveillantes de Dominique REYNIÉ à la matinale de France Inter.

Éric COQUEREL réagit à l’accusation de Dominique REYNIÉ (extrait)
par Là-bas si j'y suis

« Vous ne pouvez pas être antisioniste si vous n’êtes pas juif »
Partie 3 : quel sionisme ?

« Pour ma part, je considère que l’antisionisme n’a aucun sens si on n’est pas juif. Ça n’a aucun sens. Vous ne pouvez pas être antisioniste si vous n’êtes pas juif ». Voilà ce qu’a déclaré Dominique REYNIÉ sur France Inter. On essaie quand même de parler du sionisme et de ses détracteurs, avec Nonna MAYER, sociologue et politologue, Dominique VIDAL et Michèle SIBONY, vice-présidente de l’Union Juive Française pour la Paix.

Notre "motodidacte" national, Christian ESTROSI, député-maire de Nice, a lui le mérite de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Pour lui, la laïcité est un moyen de combattre l’Islam, qui selon lui poserait « un vrai problème ». Nonna MAYER, Dominique VIDAL et Michèle SIBONY lui répondent en rappelant les violences que subissent les musulmans en France.

Christian ESTROSI : « Il y a un vrai problème posé par l'Islam » (extrait)
par Là-bas si j'y suis

Quelle fronde se cache derrière les frondeurs ?
Les « frondeurs », Gérard MORDILLAT

Qui sont ces frondeurs ? Des socialistes en peau de lapin ? Un régiment de Tartarins de Tarascon ? Le mot « frondeurs » revient sans cesse, Gérard MORDILLAT le décortique en revisitant l’histoire de la fronde, de celle que brandissait David jusqu’à celle agitée par les députés PS.


Qui dépense plus que Coca-Cola en lobbying ?
Sofiprotéol, champion du lobbying

Un groupe agroalimentaire français, nous explique Hervé KEMPF, dépense davantage en actions de lobbying à Bruxelles que le géant Coca-Cola : Sofiprotéol, premier producteur d’agrocarburants en Europe, qui s’appelle désormais Avril, groupe présidé par Xavier Beulin. Xavier Beulin ? Le président de la FNSEA, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles, censée représenter les exploitants agricoles. Ce même Xavier Beulin dont le groupe Sofiprotéol investit via ses filiales dans des projets de fermes-usines qui, en plus de leur impact écologique, détruisent des emplois et poussent à la fermeture les petites exploitations.

(dessin : Paresh)


Programmation musicale :
- Sondages, par Redbong
- Juifs, Arabes, par Philippe Katerine
- Ni voleurs ni terroristes, par Médine
- De gauche mais pas trop, par Les Grandes Bouches
- Walk on the kosher side, par Gefilte Joe & The Fish

Merci à Hossein et à l’équipe du Lieu-Dit.
Et n’oubliez pas que le répondeur attend toujours vos messages au 01 85 08 37 37.

Présentation : Daniel MERMET
Réalisation : Guillaume GIRAULT
Répondeur : Stéphanie FROMENTIN
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

L'équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Les « invididus cagoulés », idiots utiles de Macron ? Une enquête de Dillah Teibi MANIP DE MANIFS ! AbonnésÉcouter

Le

« — L’histoire du flic déguisé en black bloc, vous la connaissez ? Et l’histoire des CRS qui avaient pour consigne de "les laisser casser" ? Si c’est vrai, alors les "individus cagoulés" qui brûlent des McDo seraient des idiots utiles manipulés pour faire diversion ?
— Ça alors, chef, vous croyez ?
— Écoute le reportage de Dillah Teibi, tu vas tout comprendre. »

Un entretien de Daniel Mermet avec Laurence De Cock et Gérard Noiriel Gérard Noiriel : une histoire populaire de la France AbonnésVoir

Le

Rares, très rares sont les intellectuels qui mettent le savoir non pas au service du pouvoir, mais au service du contre-pouvoir. L’historien Gérard Noiriel fait partie de ce courant-là, de ceux qui partagent les armes et les clés pour l’émancipation de tous. Depuis des années, avec notre film sur Howard ZINN, Une Histoire populaire américaine, on nous demande si un tel livre d’histoire existe sur la France. Et bien le voilà !

La bataille des retraites est lancée. Un entretien de Jérémie Younes avec Christophe Ramaux Comment Macron va baisser nos retraites AbonnésVoir

Le

Après la casse du code du travail et de la SNCF, la suppression des cotisations salariales et de l’impôt de solidarité sur la fortune, la prochaine grande régression sociale que nous propose Emmanuel Macron consiste à « réformer », une nouvelle fois, notre système de retraites. Ou plutôt, à l’affaiblir, afin de préparer l’entrée des compagnies d’assurance privées.

Monsieur Macron, prenez un quart d’heure pour recevoir Karima ! Un reportage de Gaylord Van Wymeersch Karima la Galère veut rencontrer Jupiter AbonnésÉcouter

Le

« Faire plus pour ceux qui ont moins. » C’est Macron qui a dit ça en présentant son « plan pauvreté ». Mais qui croit encore la com’ du président des riches, à part Karima ? Karima, c’est la galère, Karima, c’est la misère, mais son idée fixe, c’est de rencontrer Macron, rencontrer Jupiter. Depuis des années, elle lui écrit, elle téléphone à l’Élysée, c’est son combat. On la connait dans son quartier, on l’encourage. Nous aussi. C’est vrai, ça, Monsieur Macron, ça vous coûterait quoi de recevoir Karima ?