Un hommage de la danse à Là-bas si j’y suis

Vieillir s’écrit avec deux ailes

Le

C’est comme le noyau de cerise, s’il tombe dans la terre propice, il arrive qu’il devienne un cerisier plein de cerises. Ainsi, des noyaux de Là-bas sont devenus des livres, des films, des pièces de théâtre, des chansons, et même des chorégraphies. Hier, une auditrice nous a adressés deux vidéos avec une lettre.

Monsieur Mermet,

Je suis professeur de danse contemporaine. Je n’oserai dire chorégraphe, j’ai toujours eu peur de ne pas être à la hauteur d’un titre. Mais la pédagogie, c’est mon truc. J’aime transmettre.
Transmettre à travers la danse, des valeurs et ce en quoi je crois, et un peu de culture.

Je suis une amoureuse de musique, toutes les musiques, electro, classique, du monde, métissées, tant qu’elles ont de la profondeur, et des mots. A l’heure où la danse contemporaine s’est détachée de ses supports musicaux (musiques stridantes, silences...) et de tout sens, de tout propos, moi, je n’ai eu de cesse d’éprouver le besoin de danser les mots et de laisser les corps exprimer la puissance des rythmes, la volupté des voix, le mouvements des instrumentations.

Combien de fois, j’ai eu envie de danser ce que j’entendais à 15h. Toutes ces voix et leur authenticité, leurs rages, leurs peurs, leurs accents, leurs silences m’inspiraient.

Mais voilà, je ne suis qu’une "prof de danse" avec beaucoup d’illusions, qui ne sait pas compter, qu’on pourrait considérer comme un peu gaucho ? communiste ? En tout cas, je sais que l’Humain me touche plus que tout. Donc voilà, j’apporte des toutes petites pierres aux élèves qui me côtoient sans en dire trop.
Cette année, j’ai travaillé un an sur votre voix, une introduction d’une de vos émissions pour un concours. Vous pourrez voir ce que ça donne d’avoir une voix qui fait danser...Sur la vieillesse.

Un an auparavant, j’ai monté une autre pièce dont le premier support sonore m’est venu d’un extrait d’une de vos émissions, un entretien avec un travailleur à la chaîne et ses maux de corps. La danse ne rend rien en vidéo. Les émotions ne transparaissent pas, mais bon...Et celle que je viens de commencer sur le recrutement sort de nouveau de votre sélection musicale.

Dans les concours de danse contemporaine, mon travail plaît jusqu’au point où l’on me conseille de retirer le texte...Trop de narration ! Trop de sens ! Trop de sens à l’heure où les comédies musicales nous font étouffer sous des refrains de sentiments visqueux et grossiers. Il n’en est pas question ! Sans ces mots, sans leur sens, ma danse ne répond à rien. Alors je continue. Mais mon (petit) public (1000 personnes) aime, ça lui parle, ça le touche, ça l’émeut.

A l’heure, où ma source s’est éteinte, je me suis dit que vous et votre équipe aimeriez peut-être savoir qu’il y a des petits qui sont nés suite à vos créations sonores.

Je ne suis certainement pas à la hauteur de ce que vous êtes, de ce que vous représentez en matière de résistance mais je me lance.

Juste un grand merci.

Sarah

Ré-écouter "Les Vieux" 18 novembre 2009

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre... Vos conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous le 25 avril pour un café repaire exceptionnel à Liffré en présence de membres de l’association France Palestine 35. Nous parlerons avec eux, évidemment, de la situation à Gaza et en Cisjordanie.

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Retrouvez toutes nos émissions depuis 2012 sur Notre-Dame-des-Landes Lire

Le

À l’heure du réchauffement climatique et de la destruction acharnée de l’environnement, c’est un affrontement planétaire entre l’avidité mortelle du capitalisme face à la simple survie de ce monde. C’est la planète toute entière qui est la zone à défendre. Retrouvez notre dossier spécial ZAD, avec toutes nos émissions depuis 2012 :

Un reportage de Dillah Teibi et Jonathan Duong La SNCF fête les 80 ans de sa nationalisation… sans les cheminots (ou presque) AbonnésVoir

Le

« Personne ne pense à privatiser la SNCF ! » C’est la ministre Élisabeth Borne qui nous l’affirme lors de ce joyeux anniversaire pour les 80 ans de la SNCF. Joyeux ? Heu, disons modérément pour les cheminots de la CGT et de SUD-Rail qui se sont invités un peu rudement à la fête ce lundi 12 mars dans un contexte de tensions, depuis les déclarations du Premier ministre Édouard Philippe contre le statut des cheminots et la remise du rapport Spinetta.

LÀ-BAS Hebdo n°53, avec Eva JOLY ILS ONT DES MILLIARDS, NOUS SOMMES DES MILLIONS ! Écouter

Le

Chaque année, ils nous volent 80 milliards. Les évadés fiscaux ne risquent rien ou presque. Pour les poursuivre en justice, il faut l’accord du ministère des Finances, le fameux « verrou de Bercy » qui ne s’ouvre pas souvent. Il faut voir dans cette justice de classe une victoire culturelle des possédants.
Avocate, députée européenne, ancienne juge d’instruction, EVA JOLY continue le combat contre l’impunité fiscale.

Connaissez-vous Louis « Studs » Terkel ? Lire

Le

Presque inconnu en France, Studs Terkel est sans doute le plus populaire des journalistes de radio aux États-Unis. Mort en 2008 à 96 ans, il laisse une œuvre considérable, des milliers d’émissions réalisées pendant 45 ans, de 1952 à 1997, sur une radio de Chicago, WFMT.