Lucine

27 octobre

Salut à Là-Bas.
Merci pour ces émissions sur l’eau. Il y aurait encore tant à dire... Sur le prix de l’eau moins chère pour les gros utilisateurs, ceux qui nettoient leurs porcheries avec de l’eau potable par exemple. Dans mon village, 85 % de l’eau potable est utilisée par 8 % de ce type d’abonnés. Encore des subventions déguisées pour les gros agriculteurs.
La prochaine fois, vous pourrez vous intéresser à l’assainissement, ça va avec. Et expliquer le racket que constitue le SPANC ( Service public d’assainissement non collectif ) Il y a quelques lièvres à lever de ce côté là aussi. L’Etat se préparer à arnaquer les particuliers sur leurs fosses septiques en leur faisant payer des sommes indues, alors que ces mêmes particuliers ont déjà payé les déficits chroniques des services d’assainissement des petites communes avec leurs impôts locaux, pour un service qu’ils ne peuvent utiliser. Et ce n’est qu’une infime partie du problème.
Sinon, Sally Mara, c’est bien celle de Queneau ? On est toujours trop bon avec les femmes !
Amitiés.

Les bouquins de Là-bas

  • Voir

    Les livres qui ont été mentionnés dans les émissions et les autres. Des bouquins que l’équipe vous recommande et dont il est possible que vous n’entendiez pas parler ailleurs… Une sélection complétée petit à petit.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman