Février

Articles de cette rubrique

  • Qu’est-ce que cette foreuse fait dans mon jardin ? II Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Le gaz de schiste. Vous entendez ce bruit, partout en France ? C’est le bruit de leur inquiétude. Celle qui a surgi, tout à coup. Parce qu’ils l’ont appris dans le journal : des permis d’exploration pour chercher du gaz de schiste ont été accordés. Pour en chercher où ? Juste sous leurs pieds. Des vieux routiers de l’écologie politique, jusqu’aux agriculteurs, en Ardèche, en Aveyron... on se mobilise. Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire de gaz de schiste ?

  • Qu’est-ce que cette foreuse fait dans mon jardin ? Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Le gaz de schiste. Vous entendez ce bruit, partout en France ? C’est le bruit de leur inquiétude. Celle qui a surgi, tout à coup. Parce qu’ils l’ont appris dans le journal : des permis d’exploration pour chercher du gaz de schiste ont été accordés. Pour en chercher où ? Juste sous leurs pieds. Des vieux routiers de l’écologie politique, jusqu’aux agriculteurs, en Ardèche, en Aveyron... on se mobilise. Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire de gaz de schiste ?

  • Jacques Chirac, le vrai procès Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Quelle popularité au Salon de l’agriculture, hier mardi 22 février ! Ah notre bon papy Chichi, que nous l’aimons à présent. Pourtant, lundi 7 mars s’ouvre le procès des emplois fictifs de la Mairie de Paris, procès dans lequel Jacques Chirac devrait être entendu chaque jour. Ce procès, celui de JC, Là-bas l’avait déjà fait. Et alors même qu’il était encore Président de la République française.

  • A la fin, c’est nous qu’on va gagner ! Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Denis Robert a définitivement gagné. La Cour de cassation a annulé les trois condamnations prononcées par la cour d’appel de Paris pour diffamation à l’encontre de Denis Robert, le 16 octobre 2008. Fait intéressant, la même Cour de cassation a estimé « que la liberté journalistique
    comprend, lorsque est en cause un débat public d’intérêt général, le recours possible à une certaine dose d’exagération, voire de provocation dans le débat. » La victoire de Denis Robert, ou comment le journalisme redevient un contre-pouvoir.

  • Voleurs de poule, voleurs de foule Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Un jour ordinaire dans la vie de Denis Robert. Ce matin, il se rend à la Cour d’appel du Luxembourg... L’information est tombée le 2 février dernier : la cour de cassation, dans 3 arrêts, a annulé les condamnations et souligné “le sérieux de son enquête” et sa “bonne foi”. Condamné en appel en 2008 pour ses livres "Révélation$" et "La Boîte noire" et pour le film "Les Dissimulateurs" consacrés à la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream, Denis Robert a finalement gagné.

  • La casse, ça suffit ! Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    Le 28 septembre dernier, Unilever annonçait la fermeture de Fralib, entreprise de conditionnement de thés et d’infusions. Et, du coup, la condamnation de ses 182 emplois. Motif : défaut de compétitivité. Mais, surprise, le 4 février dernier, les salariés de l’usine de thés de Gémenos, près de Marseille, obtiennent la condamnation de la multinationale, l’argument du manque de compétitivité n’ayant pas été prouvé. Victoire, les licenciements sont interdits.

  • Si vous n’avez rien à vous reprocher... Écouter

    Émission du, par L’équipe de Là-bas

    "Les peuples n’ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur." Stendhal
    N’ayez pas peur, pourquoi avoir peur ? Détendez-vous, les barbelés sont de première qualité et il y a des caméras de surveillance tout autour du nid. Insécurité. Sentiment d’insécurité. Exploitation du sentiment d’insécurité.
    A Baudinard-sur-Verdon, village du Haut-Var, on vous a à l’oeil.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Le Collectif du 14 juillet 2016, en partenariat avec le café-repaire de Là-bas si j’y suis à Nice, organise une rencontre/débat avec Laurent Bonelli, maître de conférence en sciences politiques à l’université de Paris X Nanterre, sur le thème « Politique sécuritaire, sécurités et libertés ? » Samedi 28 (...)

    Nice

  • Anne DELEGUE, pédopsychiatre au Centre Hospitalier Annecy Génevois, nous propose un débat autour d’une question d’actualité mais non médiatisée : l’impact de la « psychiatrie biologique » en pédopsychiatrie. Ce thème est inspiré d’un article de F. GONON, neurobiologiste, paru en novembre 2011 dans la revue (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.