Reportage à Athènes

LA GRÈCE DES PAUVRES A PERDU, L’EUROPE DES RICHES A GAGNÉ Abonnés

Le

JPEG - 19.6 ko
C’est autour de ces trois lettres, OXI, que l’UP mobilise

Coupe dans les retraites, relèvement de la TVA, hausse des impôts, privatisations... déjà exsangue, déjà en loque, quel que soit le résultat des élections, la Grèce devra faire de "nouveaux sacrifices". Les candidats qui se présentent ne le cachent pas au public. Pour la troïka, peu importe qui va gagner. La troïka règne sur le pays bien mieux qu’au temps des colonies puisqu’elle n’a pas à faire le sale boulot et même pas de boulot du tout. La Grèce des pauvres a perdu, l’Europe des riches a gagné. Mais attention, ces derniers mois ont été féconds en revirements et en coups de théâtre inattendus, et l’on n’est jamais à l’abri d’une bonne nouvelle. Pour ceux qui n’ont pas renoncé, l’espoir s’appelle UP, comme Unité Populaire, l’aile gauche de Syriza qui a fait sécession et continue le combat contre l’austérité, contre les diktats de Bruxelles comme de Berlin, et a réussi à introduire la sortie de l’euro dans le débat public. Monsieur Schaüble peut cependant dormir tranquille, l’Unité Populaire fait 4 à 5% dans les sondages. À quoi ressemble cette UP, qui la soutient ? C’est notre reportage dans Athènes ces jours derniers. Dernière nouvelle, l’ancien ministre des finances, Yánis VAROUFÁKIS, a déclaré vendredi son intention de voter UP.

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)

Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Va-t-on vers la suppression de l’argent liquide à l’horizon de 2022 (c’est-à-dire demain) ? Quels seraient les avantages d’une telle mesure et ses conséquences au quotidien ? En Allemagne, Grande-Bretagne et en Italie, des voix opposées se font entendre. En France, le débat n’est toujours pas (...)

  • Voter a-t-il encore un sens ? Si oui, alors pour qui voter ? Le débat sur les programmes et les idées est étouffé par les affaires et la corruption. Pourtant, ces programmes, ces idées existent bien et nous ne pouvons les ignorer sans perdre de vue les enjeux de cette élection. Qui est qui et qui dit (...)

    Portiragnes

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • En présence de Pierre Bitoun, co-auteur de Le sacrifice des paysans, nous tenterons d’expliquer comment le projet productiviste qui s’est déployé au cours des 70 dernières années a entraîné la destruction des sociétés paysannes et des cultures (...)

  • Les compteurs Linky : nous parlerons des différentes initiatives résistantes et des manifestations anti-Linky qui sont de plus en plus nombreuses.

    Limoges

Dernières publis

Une sélection