PHOTOS

VICTOIRE DES FRALIB !

Le

Un grand éclat de rire au milieu des journalistes (photo : Vincent Lucas)

Des détenus s’échappent après avoir creusé un tunnel pendant 1336 jours. Incroyable ?

C’est ce qu’ont réussi les salariés de Fralib. Pendant 1336 jours ils ont lutté, ils ont occupé, ils ont creusé, ils ont rusé, ils ont fini par faire plier l’énorme multinationale Unilever qui voulait fermer l’usine et les jeter. Victoire ! Aujourd’hui ils lancent 1336, leur marque de thé. Fralib devient la coopérative ouvrière SCOP-TI. Le syndicalisme offensif, ça marche. Il y croient, ils n’ont rien lâché. Depuis 2011, l’équipe de Là-bas a suivi leur lutte, et leur victoire nous fait du bien à tous. Un autre système économique est possible.

« Nous sommes le symbole de la lutte contre le capitalisme financier. » Car ils ne font pas que remonter une boîte et lancer des produits. C’est une autre façon de travailler et de produire qu’ils mettent en place, sérieux, émus et rigolards sous le portrait du Che. C’est comme une brêche dans la nuit du chômage et de la précarité. Et de la résignation ambiante.

Et hier à Gémenos c’était jour de fête, le couronnement de cinq années de luttes victorieuses. Gaylord VAN WYMEERSCH et Vincent LUCAS y étaient pour Là-bas, voici un aperçu de leur reportage, à découvrir en intégralité ici : « Effusion et infusion, c’est la victoire des FRALIB ! ».

VICTOIRE DES FRALIB !

Un reportage de Gaylord VAN WYMEERSCH.


Photos : Vincent LUCAS

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

Portfolio

Olivier Leberquier, délégué CGT des Fralib, prépare dans son bureau la (...) Les SCOP-TI après la conférence de presse (photo : Vincent Lucas) Gérard Cazorla fait faire la visite de l'usine aux journalistes (photo : (...) SCOP-TI va développer plusieurs gammes d'infusions et thés bio (photo : (...) Un grand éclat de rire au milieu des journalistes (photo : Vincent (...) On lâche rien ! (photo : Vincent Lucas)
Olivier Leberquier, délégué CGT des Fralib, prépare dans son bureau la conférence de presse où sera annoncé le nom de la future marque et la stratégie de la nouvelle Scop (photo : Vincent Lucas)
Les SCOP-TI après la conférence de presse (photo : Vincent Lucas)
Gérard Cazorla fait faire la visite de l’usine aux journalistes (photo : Vincent Lucas)
SCOP-TI va développer plusieurs gammes d’infusions et thés bio (photo : Vincent Lucas)
On lâche rien ! (photo : Vincent Lucas)

Retrouvez la version longue du reportage à Gémenos de Gaylord VAN WYMEERSCH, avec une vidéo de Vincent LUCAS : « Effusion et infusion, c’est la victoire des FRALIB ! ».

Et pour vous replonger dans la lutte victorieuse des Fralib, réécoutez nos émissions :

- 15 février 2011 : « La casse, ça suffit », un reportage d’Antoine Chao
- 11 octobre 2012 : « Fralib, dans grêve il y a rêve (1) », un reportage de Gaylord Van Wymeersch
- 12 octobre 2012 : « Fralib, dans grêve il y a rêve (2) », le second volet du reportage de Gaylord Van Wymeersch
- 16 septembre 2013 : « La teuf de l’Huma ! (1) », un entretien de Daniel Mermet à la Fête de l’Humanité

Et n’oubliez pas que le répondeur attend vos messages au 01 85 08 37 37.

Reportage : Gaylord VAN WYMEERSCH
Photos : Vincent LUCAS
Réalisation : Franck HADERER
Préparation : Jonathan DUONG

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.