On est foutu on mange trop !

Le , par L’équipe de Là-bas

Sept millions d’obèses en France et 5% de plus par an. Aux États-Unis, 33% des adultes sont en surpoids. Au total dans le monde on compte 1 milliard et demi de personnes en surpoids alors que les mal-nourris sont 1 milliard. Une inversion historique. Aujourd’hui le gros c’est le pauvre, le mince c’est le riche. L’obésité c’est la faute de l’obèse, bien sûr, incapable de se contrôler. En vérité l’obésité est liée à des facteurs comme la surconsommation imposée par tous les moyens. Un enfant américain est en moyenne exposé à 25 000 spots télés chaque année, dont plus de 5 000 consacrés à l’alimentation. Du coup l’industrie de la minceur est un business florissant surtout en direction des femmes. La grosse rapporte gros ! Sommes-nous bien sûrs de vouloir ce monde-là ?

Un reportage d’Anaëlle Verzaux.

(tableau de Fernando Botero)

Programmation musicale :
- Vomir ou manger à l’envers, par Tez
- "Ta vie est pourrie", par Les Vedettes
- "Régime", par Yvon Etienne

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

Daniel Mermet reçoit Mickaël Wamen, Romain Altmann, Gaël Quirante et Griselda Michel Samedi 22 avril : premier tour social ! Voir

Le

Plusieurs syndicats, collectifs et associations lance un appel pour un rendez-vous inédit le 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle. Objectif : porter les luttes, les exigences sociales et inviter les salariés à une manifestation nationale à Paris en prenant la rue Place de la République à 14 heures.