Carnet de lait et fichier vache

Le , par L’équipe de Là-bas

Les fonds collectés clandestinement apparaissaient sur un document manuscrit baptisé « carnet de lait » avant d’être reportés dans une base de données confidentielles, « le fichier vache ».

Exploitant une somme impressionnante de données ultra-confidentielles, le journaliste Antoine Peillon met pour la première fois au jour l’étendue, les circuits, les mécanismes secrets de cette gigantesque fraude fiscale. Il montre quelles techniques sophistiquées - et parfaitement illégales - utilise une grande banque étrangère pour opérer sur le territoire français, pour approcher les fortunes privées, celles du showbiz, du sport et des affaires.

S’appuyant sur des témoignages exceptionnels, il révèle comment s’organise l’impunité de tous ceux qui participent à ce système qui soustrait à la France une part colossale de sa richesse nationale. Où l’on croise alors d’autres réseaux et circuits de financement, politiques cette fois...

Aller plus loin : :

- Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au cœur de l’évasion fiscale, d’Antoine Peillon, éd. Le Seuil. 15 euros.

- La grande évasion. Le vrai scandale des paradis fiscaux, par Xavier Harel, éd. Les liens qui libèrent, 2010, 317 p, 21 euros.

Programmation musicale :

- "Rentier", de Duval MC

- "Gloire à ma banque", par Odieu

- "L’impôt sur les feignants", par marty

- "La complainte du banquier", de Thomas Pontier

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.