Sans lumière, sans eau, sans peur ! (3)

Le , par L’équipe de Là-bas

La galère qui s’étend aujourd’hui en Espagne, les Gitans la connaissent intimement depuis des siècles. La galère sociale, la galère de vivre hante la beauté poignante du flamenco. Aujourd’hui une rencontre avec Bobote un grand artiste du flamenco. Non pas dans les beaux quartiers de Séville, ni même à Triana, l’ancien quartier Gitan, mais à Las Très Mil, le « ghetto gitan » ou aucun taxi ne vous conduira.

Là, Bobote est heureux au milieu de sa famille et de ses amis. Entre deux concerts a travers le monde, il élève ses coqs de combat et le soir dans un petit bistro entre les HLM, il retrouve ses amis, dominos, bière, flamenco... On pense à Federico García Lorca :

« Le Gitan c’est celui qui garde la braise, le sang et l’alphabet de la vérité andalouse universelle. »

Reportage Antoine Chao, Daniel Mermet,

Photo © Daniel Mermet

Programmation musicale :

- Pata Negra : "Ratitas Divinas"
- Pata Negra : "Yo me quedo en Sevilla"
- Las Tres Mil : "La foto que tu me has dao"
- Camaron : "Toma que Toma"
- Israel Galvan : "Lo Real"

Un extrait du spectacle de Bobote, "De Triana a las Tres Mil" :

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

Daniel Mermet reçoit Mickaël Wamen, Romain Altmann, Gaël Quirante et Griselda Michel Samedi 22 avril : premier tour social ! Voir

Le

Plusieurs syndicats, collectifs et associations lance un appel pour un rendez-vous inédit le 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle. Objectif : porter les luttes, les exigences sociales et inviter les salariés à une manifestation nationale à Paris en prenant la rue Place de la République à 14 heures.