La bataille de Stalingrad : les vétérans

Le , par L’équipe de Là-bas

Il y a 70 ans, le 2 février 1943, s’achevait la bataille de Stalingrad. Ce conflit a coûté la vie à près d’un million de personnes, civils et militaires, en moins de six mois.

En 2003, Là-bas si j’y suis avait rencontré des vétérans de cette bataille à Volgograd, l’actuelle Stalingrad.

Une rencontre également avec Svetlana, directrice du Musée Historique de la ville et avec Edouard Poliakof de l’Association des victimes de la répression politique illégale. Et à Londres, les éclairages historiques d’Antony Beevor, auteur de "Stalingrad".

Nouvelle diffusion du reportage de Daniel Mermet et Aude Merlin, réalisé le 2 février 2003 Volgograd.

Bibliographie :

Stalingrad
de Antony Beevor
éditeur : Livre de Poche
parution : 2001

Vie et destin
de Vassili Grossman
éditeur : LGF
parution : 2011Vie et destin
Vassili Grossman
éditeur : LGF
parution : 2011

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.