Monsieur tout blanc

Le , par L’équipe de Là-bas

François, le nouveau Pape fait l’unanimité. Pourtant il y a comme un petit bruit de casserole qui le suit. Dès son élection, une fausse note est venue gâcher le chœur de louange. Quelle fut son attitude en Argentine pendant la dictature ? 30.000 morts et disparus, une collaboration étroitede l’Eglise catholique avec les généraux.

Quelle fut l’attitude du bon père Bergoglio envers deux Jésuites qui furent arrêtés et torturés ? A-t-il laissé faire ? A-t-il cherché à se débarrasser de ces prêtres trop près de la théologie de la libération ?

Malgré les protestations d’innocences, la controverse s’est installée. Un faisceau de témoignages et de documents font une ombre bien gênante sur la robe blanche du Pape qui dépote. En 1949, le jeune Léo Ferré chantait « Monsieur Tout Blanc » où il évoquait le silence du Pape Pie XII durant la guerre. La chanson fut interdite par le comité d’écoute de la radio. Les temps changent, le petit bruit de casserole demeure.

Enquête Antoine Chao, Daniel Mermet

Invités :

- Christian Terrasse
- Horacio Verbitsky

Archives :

- Là-bas si j’y suis, 19/12/1995
- Là-bas si j’y suis, 20/12/1995

Programmation musicale :

- Les Frapabords de La Motte : "La Chanson du Pape"
- Alba Haydee : "Balada para mi muerte"
- Léo Ferré : "Monsieur tout blanc"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le Kaffee Repaire de Berlin reprend ! Mathieu Pouydesseau, ancien membre du Bureau National du Parti socialiste à titre des frondeurs, démissionnaire suite à la loi sur la déchéance de nationalité, nous présentera la nouvelle réforme du travail 2.0 et ses raisons. Le 2 août 2017, le Sénat votait le (...)

    Berlin
    4 Wildenbruchstraße

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.