La joie de servir

Le , par L’équipe de Là-bas

Majordome, gouvernante, servante, autant de figures qui évoquent le passé ou la littérature. Le couple maître et valet, tout comme le couple maîtresse (Madame) et sa suivante, sont les thèmes inépuisables où l’on guette l’instant ou le rapport s’inverse. Ce moment où le dominé prend le pas sur le dominant.

Dans son « Instruction aux domestiques », avec son humour grinçant, Jonathan Swift incitait les gens de maison à la révolte en sabotant leur travail.

C’est une autre « instruction aux domestiques » que nous vous proposons aujourd’hui, majordome, gouvernante, « plaît-il, Maître »...



Reportage Anaëlle Verzaux

— 

Programmation musicale :


- Hélène Delavault : "J’suis snob"

- Gilles (paroles et musqie) : "Les bonnes"

- Brigitte Fontaine : "Château intérieur"

— -

Lien :

- "Instruction aux domestiques" de Jonathan Swift, disponible sur Wikisource, la bibliothèque libre.

Remerciements :

- Merci à Laurence Marsau, Elisa Elbaz, Madame Caroline de Valroger, et Madame de Miramon,

- Merci également à Sébastien, Emmanuel, Jean-Paul, Inès ainsi qu’à tous les futurs majordomes et gouvernantes qui étaient en formation avec l’Académie des Gouvernantes ces cinq dernières semaines,

- Merci enfin à Maître Antoine Gillot, avocat de Pascal Bonnefoy, ancien majordome de Liliane Bettencourt.

Bibliographie :

Agone n°37 : la joie de servir, de Isabelle Kalinowski
Editeur : Agone
Parution : 2007

— 

Répondeur de l’émission :

Marion Dupas attend vos messages au 01 56 40 37 37

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.