La fête à TINA (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

A peine arrivée en enfer, elle a déjà privatisé trois fourneaux

On rigole, mais jaune. La sorcière est morte mais elle a fait des petits qui continuent le travail et on ne voit pas vraiment comment les arrêter. Il n’y a pas d’alternative ? La dame de fer, aurait gagné et ces funérailles seraient son triomphe ? Aujourd’hui rencontre avec Owen Jones, né dans le bassin minier en 1984, au moment le plus violent de la lutte impitoyable contre les mineurs. Ecrivain, journaliste engagé, à 28 ans, il est une alternative à lui tout seul.

Reportage, Antoine Chao, Gaylord Van Wymeersch, Daniel Mermet, Giv Anquetil.

Programmation musicale :

- Country Pickets : "Daddy what did you do in the strike"

- Grace Petrie : "Maggie Thatcher’s dream"

- Billy Bragg : "Which side are you on"

- John McCullagh : "I’ll dance on your grave Mrs Thatcher"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.