Mondialisation libérale

Manager de transition, un bien joli métier

Le

Aujourd’hui tout le monde s’angoisse, s’inquiète. C’est la crise, certains perdent leur emploi ... Tout le monde ? Pas tout à fait. Car la destruction du travail peut créer du travail.
Manager de transition, consultant de restructuration, de biens jolis métiers...
Ils sont payés entre 1 000 et 1 500 euros la journée et, selon une enquête du cabinet Immédia, 30% à 60% des entreprises pourraient faire appel à eux en 2009/2010.
Rencontre avec Gérard Tronel, directeur du cabinet Essensys, spécialisé dans le management de transition, Luc Brami, directeur des ressources humaines spécialisé en plans sociaux et Didier Crespel, ancien directeur général de Valeo
Un reportage de Pascale Pascariello

Programmation musicale :

- Arnaud Cathrine & Florent Marchet : La chanson du DRH
- Place des Arts : La machine
- Degadezoo : La lettre

Infos pratiques :

- Une nuit blanche de lectures-débats sera organisée dimanche 31 mai au théâtre de la Tempête - Cartoucherie de Vincennes à partir du livre d’Isabelle Pivert "Soleil Capitaliste".
Renseignement : Jean-Pierre Dumas 01 43 28 60 97
- A lire de Isabelle Pivert : "Soleil Capitaliste, entretiens au coeur des multinationales" et "Plan social, entretiens avec des licencieurs" aux éditions du Sextant.

Emission du mercredi 06 mai 2009

pour cette émission

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.