En Colombie

Colombie, la mort facile, les preuves de vie (2). La Communauté de paix de San José de Apartado

Le

Suite du reportage de Daniel Mermet, Giv Anquetil et Antoine Chao
On continue la marche de San José de Apartado jusqu’à Apartado (environ 12 km) avec la communauté de paix de San José. Coincée entre deux feux, cette communauté, crée en 1997, résiste à deux forces : celle de la guérilla des FARC et celle des paramilitaires.
Cette manifestation de résistance et de protestation rassemble environ 300 personnes, et se terminera par une grande messe au marché de Apartado pour rendre hommage au trois dernières victimes du conflit, tuées quelques mois plus tôt...

Liens :

- Mayotte : un confetti explosif (3)
Retrouvez le reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil du 11 janvier 2006 sur l’immigration clandestine à Mayotte
- Mayotte : un confetti explosif (4)
Retrouvez le reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil du 12 janvier 2006sur l’immigration clandestine à Mayotte
- Mayotte : un confetti explosif (6)
Retrouvez le reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil du 16 janvier 2006 sur l’immigration clandestine à Mayotte

Programmation musicale :

- un desplazado mas
album : Corridos prohibidos

Vidéo :

- ABC Colombia
Enrica Colusso
ce documentaire a été diffusé sur Arté en Octobre 2007
Documentaire
éditeur : Les Films d’ici
- Hasta la ultima pierdra
Juan José Lozano
Documentaire
éditeur : Artfilm
parution : 2006

Emission du mercredi 05 décembre 2007

pour cette émission.

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.