On est toujours là... et vous aussi

Le répondeur nouveau est arrivé !

Le , par Jonathan Duong

(illustration : Daniel Mermet)

Voilà le fil renoué entre vous et nous. Voilà vos voix en chair et en os. Voilà à nouveau vos messages, ici désormais.

Voilà plus de vingt ans que le répondeur de Là-bas a été inventé. L’idée était de ne pas perdre de vue ni d’oreille ceux pour qui nous travaillions, c’est-à-dire vous. Il y a les petits chefs, les grands chefs, les problèmes, la routine, et vite on oublie pourquoi, pour qui tout ça. D’où l’idée de mettre un répondeur au milieu du bureau, ouvert à fond et d’inviter les auditeurs à appeler. Les premiers messages arrivèrent, puis d’autres de partout. Combien de milliers depuis ? Combien furent diffusés ? 20 000 ? Des gentils, des méchants, des drôles, des poétiques, des politiques, des savants, des prolos, des fachos, des gauchos, des timides, des dingues, des péremptoires, des bègues... Vingt ans de surprises quotidiennes ! Et puis soudain Anastasie est arrivée avec ses grands ciseaux. Clic, clac, terminé. Mais c’est raté. Nous avons renoué le fil et c’est reparti, ici, Là-bas continue.

Le Répondeur du 05 septembre 2014

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry Les GM&S mettent le feu dans l’usine Écouter

Le

« Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, sous-traitant de Renault et PSA Peugeot, en lutte depuis six mois, qui avaient menacé de faire sauter leur usine.