PARTIE 2 : Claire Lecoeuvre

Le bio, nouvelle niche de marché à rentabiliser

Le

Claire Lecoeuvre s’inquiète du devenir de l’agriculture biologique : de plus en plus loin des valeurs qui sont au fondement du bio, l’industrie agroalimentaire et la grande distribution tentent de récupérer le bio, une niche de marché à rentabiliser.

Deuxième partie de notre rencontre avec l’équipe du Monde diplomatique du mois de juin, avec Claire Lecoeuvre : « Quand le bio dénature le bio ».

Un entretien de Jonathan Duong.

02. Claire Lecoeuvre : le bio, nouvelle niche de marché à rentabiliser

Démarche vertueuse en termes d’emploi, d’utilisation des ressources et de santé publique, l’agriculture biologique progresse rapidement en France. Alléchées, l’industrie agroalimentaire et la grande distribution entendent bien s’emparer de ce marché. Au risque d’en effacer les fondements en faisant pression sur la Commission européenne pour réduire les exigences de qualité.

page 17 du Monde Diplo : « Quand le bio dénature le bio », un article de Claire Lecoeuvre

Programmation musicale :
- Didier Super : Agriculteur Biologique

Merci à Claire Lecoeuvre.

Merci aussi à Sophie Durand-Ngô du Monde Diplomatique.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.