Évidemment ça n’a rien de politique !

RTL VIRE DIDIER PORTE

Le

<i>(dessin : Daniel Mermet)

Bonne nouvelle, Didier Porte va avoir plus de temps pour nous. Par hasard il y a quelques jours il a appris qu’il était viré de RTL. Selon le Figaro, Porte sous-entend que « ses idées politiques sont à l’origine de son éviction », alors que bien sûr pas du tout, pour RTL « c’est artistique ».

Nous, on la connaît bien cette chanson. Vous pouvez contester, vous pouvez dénoncer, vous pouvez appeler à la révolution, mais à condition de rester dans votre bac à sable. VOUS POUVEZ CONTESTER À CONDITION DE NE PAS ÊTRE POPULAIRE ET VOUS POUVEZ ÊTRE POPULAIRE À CONDITION DE NE PAS CONTESTER. Ou alors contester avec mesure, avec retenue, restez dans la compassion indignée, dans le cynisme conformiste ou même dans le "tous pourris".

Mais attention à ne pas dépasser la ligne rouge. Au-delà de cette limite, c’est retour au placard et aux brûlures d’estomac. Et on ne parle plus de ces emmerdeurs. Sauf s’ils se font flinguer un matin de janvier. On les appelle alors CHARLIE, on se dit CHARLIE, le monde entier se dit CHARLIE. Et puis Philippe Val revient, et puis Zemmour revient et on en parle plus. Et Didier prend la porte.

Mais en vrai, c’est très bien, Porte va avoir plus de temps pour LÀ-BAS, comme pour Arrêt sur images et pour Mediapart , c’est à dire pour les meilleurs.

Et là ça tombe bien, c’est la rentrée des classes. Porte vibre pour le plus beau métier du monde, enseignant ! Dans une série de clips intitulés « PARLONS PASSION », le Ministère de l’éducation nationale a donné la parole à de VRAIS professeurs enthousiastes et émouvants, le contraire de ces profs toujours à râler sur les effectifs, sur les moyens, sur les salaires, sur les contenus, sur les réformes, sur l’avenir des enfants, des gauchistes aigris (extrait de notre émission LÀ-BAS Hebdo n°11 du 02 avril 2015) :

Didier Porte nous parle passion
par Là-bas si j'y suis

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.