Le Cannibale de Rouen va-t-il rattraper le Pendu de Bagdad ?

Le

Chers amis,
Chers AMG !

Le Cannibale de Rouen va-t-il rattraper le Pendu de Bagdad ?

Dans la grande caravane médiatique, le suspens est à son comble. D’autant que ces deux échappés ont pris une avance fulgurante sur le peloton où les deux favoris, Sarkolène et Ségozy, dans leurs maillots rose et bleu, pédalent sans réussir à réduire l’écart.

Petites phrases et grandes promesses, rien à faire ; sur leurs estrades en plein vent, ils gesticulent comme des camelots sans public.

La foule est ailleurs, bouche ouverte, devant la grosse ficelle passée au cou du Diable de Bagdad, mis à mort lors de la fête du mouton, la plus grande fête du calendrier musulman. Combien de millions de fois par combien de millions d’yeux au total la scène sera vue et revue sur toutes les facettes de l’œil de mouche planétaire ?

Mais comme disait Brassens, « Nous au village aussi, l’on a de beaux assassinats ». Ainsi, mercredi, à la Maison d’Arrêt de Rouen, un détenu confiait avoir dévoré le cœur de son compagnon de cellule. « La poitrine entaillée à l’aide d’une paire de ciseaux, précisait la presse, après l’avoir étouffé à l’aide d’un sac poubelle ». Quant au troisième détenu présent, « assommé de médicaments, il n’a pas participé »  [1] Avec de tels mots, pas besoin d’images ni d’Internet pour que le cannibale de Rouen, le régional de l’étape en somme, arrive bien placé en tête de toutes les conversations ce dimanche autour de la galette des rois !

Et oui, l’horreur est humaine et le peuple dominé par ses bas instincts reste inaccessible à la voix désintéressée de ceux qui veulent son bien et qui consacrent leur existence aux grands idéaux portés par le fleuve impétueux de l’Histoire.

Ainsi est-ce dans une presque totale indifférence qu’on apprenait le 22 décembre le ralliement de Bernard Kouchner à Nicolas Sarkozy et dans une indifférence encore plus grande que le même Kouchner dans le même quotidien, faisait savoir quelques jours plus tard, que c’était même pas vrai, « Je demeure de gauche et ma préférence va à Ségolène Royale » [2]

Le vent qui fait tourner les girouettes n’effleure même plus l’oreille des veaux.

Et tout ça ne nous donne pas le résultat des courses !

Mais comme dit Sally Mara…

La-bas, le 7 janvier 2007

Notes

[1Selon l’ASPM (Association des secteurs de Psychiatrie en milieu pénitentiaire), en 2000, 40% des entrants présentent des troubles ou des maladies psychiatriques avérées.

[2Le Parisien, 2 janvier 2007

Zoom

Les Rendez-vous des Repaires

  • Saint Lô

    En France, les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944. Elles ne peuvent exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans autorisation du mari que depuis 1965. Aujourd’hui, l’égalité hommes/femmes n’est toujours pas effective dans de nombreux domaines. Quelles sont les luttes (...)

    Saint-Lô

  • Vierzon

    Mardi 4 octobre, à 19 heures, le café repaire de Vierzon accueillera Marie-Josèphe Bonnet. Cette historienne, figure du mouvement féministe et homosexuel, pose aujourd’hui la question : où sont passés les rebelles ? Auteur de nombreux ouvrages, Marie-Josèphe Bonnet, qui a milité dans le Mouvement de (...)

  • Angers

    Mardi 4 octobre, rendez-vous au bar Challenge à 19h30 pour organiser la résistance sur tous les fronts. Au programme : – organisation du passage et de l’accueil à Angers le mercredi 12 octobre de la Caravane Solidaire avec la Grèce. – présentation et renforcement du mouvement Nuit Debout – (...)

    Angers

  • Nîmes

    Le café repaire du 7 septembre nous a permis d’évoquer un peu l’histoire, l’origine de la notion de laïcité. Le sujet étant loin d’être épuisé, le 5 octobre, à partir de 19h, nous en remettrons une couche !

    Nîmes
    24 Boulevard Amiral Courbet

  • La Rochelle

    Procédé de mise en œuvre de satisfaction de besoins publics de l’État et des collectivités territoriales, voire même d’établissements publics, le PPP (partenariat public-privé) a souvent mauvaise presse, et pas seulement en France. Déjà, de par son origine, anglo-saxonne. Source diabolique s’il en est. Le (...)

Dernières publis