Le Cannibale de Rouen va-t-il rattraper le Pendu de Bagdad ?

Le

Chers amis,
Chers AMG !

Le Cannibale de Rouen va-t-il rattraper le Pendu de Bagdad ?

Dans la grande caravane médiatique, le suspens est à son comble. D’autant que ces deux échappés ont pris une avance fulgurante sur le peloton où les deux favoris, Sarkolène et Ségozy, dans leurs maillots rose et bleu, pédalent sans réussir à réduire l’écart.

Petites phrases et grandes promesses, rien à faire ; sur leurs estrades en plein vent, ils gesticulent comme des camelots sans public.

La foule est ailleurs, bouche ouverte, devant la grosse ficelle passée au cou du Diable de Bagdad, mis à mort lors de la fête du mouton, la plus grande fête du calendrier musulman. Combien de millions de fois par combien de millions d’yeux au total la scène sera vue et revue sur toutes les facettes de l’œil de mouche planétaire ?

Mais comme disait Brassens, « Nous au village aussi, l’on a de beaux assassinats ». Ainsi, mercredi, à la Maison d’Arrêt de Rouen, un détenu confiait avoir dévoré le cœur de son compagnon de cellule. « La poitrine entaillée à l’aide d’une paire de ciseaux, précisait la presse, après l’avoir étouffé à l’aide d’un sac poubelle ». Quant au troisième détenu présent, « assommé de médicaments, il n’a pas participé »  [1] Avec de tels mots, pas besoin d’images ni d’Internet pour que le cannibale de Rouen, le régional de l’étape en somme, arrive bien placé en tête de toutes les conversations ce dimanche autour de la galette des rois !

Et oui, l’horreur est humaine et le peuple dominé par ses bas instincts reste inaccessible à la voix désintéressée de ceux qui veulent son bien et qui consacrent leur existence aux grands idéaux portés par le fleuve impétueux de l’Histoire.

Ainsi est-ce dans une presque totale indifférence qu’on apprenait le 22 décembre le ralliement de Bernard Kouchner à Nicolas Sarkozy et dans une indifférence encore plus grande que le même Kouchner dans le même quotidien, faisait savoir quelques jours plus tard, que c’était même pas vrai, « Je demeure de gauche et ma préférence va à Ségolène Royale » [2]

Le vent qui fait tourner les girouettes n’effleure même plus l’oreille des veaux.

Et tout ça ne nous donne pas le résultat des courses !

Mais comme dit Sally Mara…

La-bas, le 7 janvier 2007

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Notes

[1Selon l’ASPM (Association des secteurs de Psychiatrie en milieu pénitentiaire), en 2000, 40% des entrants présentent des troubles ou des maladies psychiatriques avérées.

[2Le Parisien, 2 janvier 2007

Les Rendez-vous des Repaires

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Il en a été question lors de la campagne des présidentielles. Certains applaudissent, d’autres crient à l’arnaque néo-libérale, d’autres encore lui préfèrent le « salaire à vie ». Venez faire part de votre avis et débattons-en !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

  • Le café Repaire de Chateau-Arnoux, en collaboration avec le journal L’Âge de Faire, vous donne rendez-vous mardi 6 juin à 18h pour débattre autour du thème : La santé est un droit.

    Château-Arnoux-saint-auban

  • « Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée. Un député, ça sert à quoi ? A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux et du parlementarisme. Les formations politiques locales, tous (...)

    Angers

  • Avec Patrick Le Moal, fondation Copernic, ex-inspecteur du travail Le travail s’est déshumanisé et a perdu son sens. On est dans la performance financière. Les salariés, constamment mis à l’épreuve, en arrivent à douter de leur propre valeur et légitimité. La logique libérale du profit impose un (...)

    Saint-Lô

Dernières publis

Une sélection :

Tchétchénie : Ici vivaient des gens Écouter

Le

Nouvelle diffusion du reportage de Daniel Mermet et Aude Merlin en Tchétchénie en hommage à Anna Politkovskaïa, assassinée le samedi 7 octobre dans l’ascenseur de son immeuble, au centre de Moscou.
Journaliste russe, Anna Politkovskaïa dénonçait les crimes commis en Tchétchénie, la corruption du pouvoir et les mensonges du régime de Vladimir Poutine.
Selon le journal Novaïa Gazeta pour lequel elle travaillait, Anna Politkovskaïa préparait un article sur la torture en Tchétchénie, avec des photos à l’appui.

Jean Ziegler, l’intégration subversive AbonnésÉcouter

Le

Une occupation sans fin de la Palestine par Israël, plus de 300 000 morts en Syrie depuis 2011, un nombre incalculable de victimes au Soudan, tellement incalculable que le chef du Département des opérations de maintien de la paix des Nations unies, Hervé LADSOUS, avoue lui-même en avoir « perdu le compte ». Pendant que le monde regarde vers TRUMP et la France vers FILLON, les gouvernements échouent à trouver des solutions politiques et diplomatiques aux conflits meurtriers qui n’ont cessé depuis la fin de la Guerre froide.

Ils eurent 20 ans dans les Aurès (I) Écouter

Le , par L’équipe de Là-bas

19 mars 2012, Algérie, cinquantième anniversaire du cessez le feu. Il y a quinze ans, en 1998, LA-BAS faisait entendre la parole refoulée des sans grade de la guerre sans nom. Reportage Giv Anquetil, Daniel Mermet.