Désobéissance musicale

Le , par L’équipe de Là-bas

(photo : Jason deCaires Taylor)

Être un art mineur pour les mineurs, c’est la chance à la chanson. Comme ça les élites l’ignorent et la méprisent. Mais c’est aussi son malheur à la chanson. C’est un produit de consommation de masse. Ça peut faire des sous. Tantôt pute, tantôt pure, la chanson, donc. Elle tapine gros comme ça et soudain vous chope le cœur comme à quinze ans. Elle vous allume, elle vous saoule, elle vous plaque et revient un soir sous la pluie. Et vous lui ouvrez.
Nous, on a un faible pour la forte, celle qui conteste et qui proteste, de Ferrat à Béranger, de Ferré à Renaud. Et aujourd’hui, c’est fini ? Non, pas du tout, ça proteste et ça dénonce et ça grince et ça décoiffe, mais autrement. La preuve aujourd’hui, une heure (ou presque) de chansons qui ne passent pas trop sur nos ondes, on se demande pourquoi.

Préparation : Franck Haderer.

Programmation musicale :
- Désobéissance civile, par Keny Arkana
- Merci France Inter, par Pascal Coulan
- On lâche rien, par HK & les Saltimbanks
- Je lutte, par Casey
- Y’en a des biens, par Didier Super
- Marine est là, par Tryo
- 17 octobre, par Médine
- Mes potes du crédit foncier, par Guillaume Haubois
- Relançons la consommation, par Thomas Dutronc
- Fiche de recrutement, par Arnaud Catherine et Florent Marchet
- Funambule, par Loïc Lantoine
- Choisis le nucléaire, par les Artistes Chanteurs de la Droite Conservatrice
- C’est normal, par Brigitte Fontaine et Areski Belkacem
- Gentiment je t’immole, par Mai Lan
- Des bisous, par Philippe Katerine

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Va-t-on vers la suppression de l’argent liquide à l’horizon de 2022 (c’est-à-dire demain) ? Quels seraient les avantages d’une telle mesure et ses conséquences au quotidien ? En Allemagne, Grande-Bretagne et en Italie, des voix opposées se font entendre. En France, le débat n’est toujours pas (...)

  • Voter a-t-il encore un sens ? Si oui, alors pour qui voter ? Le débat sur les programmes et les idées est étouffé par les affaires et la corruption. Pourtant, ces programmes, ces idées existent bien et nous ne pouvons les ignorer sans perdre de vue les enjeux de cette élection. Qui est qui et qui dit (...)

    Portiragnes

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • En présence de Pierre Bitoun, co-auteur de Le sacrifice des paysans, nous tenterons d’expliquer comment le projet productiviste qui s’est déployé au cours des 70 dernières années a entraîné la destruction des sociétés paysannes et des cultures (...)

  • Les compteurs Linky : nous parlerons des différentes initiatives résistantes et des manifestations anti-Linky qui sont de plus en plus nombreuses.

    Limoges

Une sélection