Rotary, qui sert le mieux profite le plus (3)

Le , par L’équipe de Là-bas

(photo : Charlotte Perry)

Au Golf bordelais, dans la banlieue chic de Bordeaux, c’est le grand jour pour la 14ème édition de la « Rotary Golf Cup » ! Les membres du Rotary Aquitaine-Charente revêtent bermudas, polos et gants pour un grand tournoi de golf, au profit de l’association « Parent’R’aide Cancer », qui aide les familles d’enfants malades du cancer.
« Le plaisir de jouer avec des amis et de participer à une œuvre caritative » : voilà ce qui motive les Rotariens à sortir bois, fers et putters, même si on ne sait pas forcément au profit de quelle cause on s’engage, car chaque année la cause est différente... Mais l’important est de payer le ticket d’inscription, qui reviendra à l’association, et qui permet de faire une bonne action entre soi, autour de bons crus et des meilleurs trous.

Troisième volet d’un reportage de Charlotte Perry

Programmation musicale :
- Un monde à changer, par l’association Cé Ke Du Bonheur
- Les Relations mondaines, par Charles Trenet
- Osons la charité, par la Journée Mondiale de l’Hémophilie 2014
- We are the world, par USA for Africa

À lire :
- 

Les ghettos du gotha

, de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot (2007, éditions du Seuil)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.